Yann LeCun, lauréat du Prix Turing, « le Prix Nobel de l’informatique »

24 avril 2019 //Par A.Dieul
Yann LeCun, lauréat du Prix Turing, « le Prix Nobel de l’informatique »
Diplômé ESIEE Paris 83, Yann LeCun a reçu le mercredi 27 mars, le Prix Turing, l’équivalent du « Prix Nobel » en informatique délivré par l’Association for Computing Machinery (ACM), la plus importante société savante d’informatique. L’occasion pour ESIEE Paris* de revenir sur son rôle et sa place dans le développement de l’intelligence artificielle.

ESIEE Paris, l’école où tout a commencé pour Yann LeCun

Au cours de ses études d’ingénieur à ESIEE Paris, Yann LeCun a pu réaliser ses premiers projets sur l’apprentissage automatique. « Ce qui m’a plu à ESIEE Paris, c’est la liberté laissée aux étudiants pour travailler sur des projets individuels et la bienveillance des enseignants pour les accompagner dans ces projets » explique Yann LeCun. Passionné par le domaine de l’Intelligence Artificielle, il a poursuivi en thèse à l’Université Pierre et Marie Curie. « Je passais le plus clair de mon temps de mon doctorat à l’ESIEE pour l’environnement scientifique mais aussi parce que l’établissement disposait d’ordinateurs très puissants, ce qui était très rare pour l’époque » souligne Yann LeCun.  C’est dans les locaux de l’école qu’il a élaboré son algorithme de rétropropagation du gradient à l’origine de toutes les méthodes actuelles de l’apprentissage profond. C’est cet algorithme qui lui a valu, en grande partie, le prix Turing qu’il vient de recevoir.

Des collaborations qui se poursuivent

Yann LeCun a toujours conservé des liens étroits avec ESIEE Paris : co-encadrement de thèses,publications d’articles, colloques, recrutement d’une diplômée et doctorante ESIEE dans le laboratoire d’IA de Facebook qu’il dirige... Il a également parrainé la promotion 2018 des ingénieurs ESIEE Paris.

ESIEE Paris, une école pionnière en Intelligence Artificielle

Dès 1984, Gilles Bertrand, enseignant-chercheur à ESIEE Paris, créé le laboratoire de recherche "IAAI" (Intelligence Artificielle et Analyse d'Images). Parmi les quatre premiers diplômés ESIEE à poursuivre en doctorat, trois, dont Yann LeCun, ont réalisé leur thèse dans le domaine de l’Intelligence Artificielle. En 1985, le premier cours d’Intelligence Artificielle est introduit dans les programmes des élèves-ingénieurs.Depuis, le thème de l’IAAI n’a cessé d’être présent dans les enseignements. En 2018, ESIEE Paris a créé une filière à part entière en Datascience et Intelligence Artificielle. Désormais, tous les étudiants peuvent suivre, dès la 2e année post-bac, des enseignements en IA et AI.

Une reconnaissance mondiale en IA appliquée aux images

ESIEE Paris poursuit cette dynamique et a constitué en partenariat avec le CNRS, l’Ecole des ponts et l’Université Paris Est Marne-la-Vallée, une équipe de recherche (A3SI) reconnue au meilleur


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.