Une IA de Google lit les hieroglyphes mieux que Champollion

22 juillet 2020 //Par A Delapalisse
Une IA de Google lit les hieroglyphes mieux que Champollion
Google a présenté un nouvel outil Arts & Culture qui permet à quiconque d'apprendre et d'interagir avec les hiéroglyphes égyptiens anciens, un système d'écriture utilisant des symboles égyptiens anciens.
L'outil Web, appelé Fabricius, permet à quiconque d'apprendre, de «jouer» avec ou de décoder la langue ancienne des hiéroglyphes qui combine des éléments logographiques, syllabiques et alphabétiques, et compte un total d'environ 1 000 caractères distincts. Disponible en anglais et en arabe, l'outil porte le nom du père de l'épigraphie - l'étude des inscriptions anciennes - et a été créé en collaboration avec le Centre australien d'égyptologie de l'Université Macquarie, la société de production numérique Psycle Interactive, l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft, et des égyptologues du monde entier.
 

 

 

L'outil propose trois «passerelles» dédiées pour interagir avec la langue ancienne:
 

  • Tout d'abord, les utilisateurs peuvent utiliser «Learn» pour une brève introduction pédagogique en six étapes faciles.
  • Deuxièmement, Fabricius invite les utilisateurs à utiliser «Play» pour traduire leurs propres mots et messages en hiéroglyphes prêts à être partagés.
  • Troisièmement, l'outil offre de nouvelles pistes de recherche académique («Work») en permettant aux chercheurs de traduire et de déchiffrer la langue.

Avec «Learn», les utilisateurs sont initiés à l'histoire et à l'étude des hiéroglyphes et peuvent interagir avec l'outil avec des activités qui incluent le dessin de symboles et le machine learning pour analyser leur précision. Dans "Play", les utilisateurs peuvent saisir du texte dans l'application et le convertir automatiquement en hiéroglyphes "juste pour le plaisir".

La partie «Work» de l'outil est un ensemble d'outils pour ordinateur desktop destiné à aider les chercheurs à traduire les hiéroglyphes. Ici, pour la première fois, explique l'entreprise, les utilisateurs peuvent télécharger des images de symboles hiéroglyphiques sur Fabricius Workbench pour un décodage via l'apprentissage automatique.

"Jusqu'à présent", explique Chance Coughenour, responsable de programme, Google Arts & Culture, "les experts ont dû fouiller manuellement dans des livres pour traduire et déchiffrer la langue ancienne - un processus qui est resté pratiquement inchangé depuis plus d'un siècle. Fabricius inclut le premier outil numérique - qui est également publié en open source pour soutenir les


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.