Un supercalculateur sur puce pour une conduite automobile entièrement autonome: Page 2 of 2

19 mai 2016 //Par A. Dieul
Un supercalculateur sur puce pour une conduite automobile entièrement autonome
Mobileye et STMicroelectronics annoncent le codéveloppement de la cinquième génération du système sur puce de Mobileye, le EyeQ5. Véritable ordinateur central, ce système sur puce sera chargé de fusionner les données collectées par les capteurs montés à bord des véhicules à conduite entièrement autonome (FAD) à partir de 2020. Des échantillons devraient être proposés dès le premier semestre 2018.

"À chaque nouvelle génération, la technologie EyeQ confirme la valeur qu'elle apporte aux conducteurs automobiles, et ST démontre celle que nous apportons à Mobileye en tant que partenaire de fabrication, conception et R&D depuis le début de notre coopération qui remonte au processeur de vision EyeQ1," a ajouté Marco Monti, Executive vice-president et Directeur Général du groupe produits automobiles et discrets (Automotive and Discrete Group - ADG) de STMicroelectronics. "Grâce à notre engagement commun pour développer la 5ème génération de la principale technologie d'assistance à la conduite (ADAS) de l'industrie, nous continuerons d'offrir une expérience de conduite intelligente, plus sûre et plus pratique."

 

Mobileye a bâti les systèmes de sécurité de l'EyeQ5 en s'appuyant sur le module de sécurité matérielle intégré, ce qui permet aux intégrateurs de systèmes d'assurer les mises à jour logicielles en mode OTA, de sécuriser les communications à l'intérieur des véhicules, etc. La racine de confiance est créée sur la base d'un démarrage sécurisé à partir d'un périphérique de stockage crypté.

Le système sera livré avec une gamme complète d'applications et d'algorithmes d'accélération matérielle indispensables aux applications de conduite autonome. Parallèlement, Mobileye assurera la prise en charge d'un système d'exploitation standard pour environnements automobiles et fournira un kit de développement logiciel (SDK) complet grâce auquel les constructeurs pourront différencier leurs solutions en déployant leurs propres algorithmes dans le EyeQ5.

Le processus de fusion doit simultanément collecter et traiter toutes les données recueillies par des dizaines de capteurs, tels que des caméras à haute résolution, des radars et lidars. À cet effet, les entrées/sorties dédiées du système sur puce fonctionnent dans une bande passante d'au moins 40 Gbits/s. Son processeur de vision dispose de deux ports PCIe Gen4 pour les échanges entre processeurs. Les exigences élevées en matière de bande passante et de calcul sont prises en charge par quatre canaux LPDDR4 basse consommation 32 bits fonctionnant à 4 267 MT/s.

www.mobileye.com/fr-fr

www.st.com


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.