Trump renforce sa guerre commerciale avec la Chine en isolant Huawei

22 mai 2019 //Par A Delapalisse
Trump renforce sa guerre commerciale avec la Chine en isolant Huawei
Suite à l'annonce du président Trump de la mise sur liste noire du fabricant chinois de smartphones et d'équipements de réseau Huawei, un nombre croissant de fournisseurs de composants ont annoncé qu'ils cesseraient de fournir des composants au fabricant de smartphones.

C’est par crainte de représailles de la part du gouvernement américain que ces fournisseurs boycottent Huawei, même si les entreprises concernées subiront inévitablement les conséquences de la réduction de revenus due à la perte de ventes.

Selon un rapport récent de Bloomberg, des fabricants de puces tels qu'Intel, Qualcomm, Xilinx et Broadcom ont déjà franchi cette étape, alors que Google va couper la fourniture de certains de ses services logiciels et matériels au constructeur chinois de matériel de téléphonie mobile.

Or, une telle interdiction de faire des affaires avec Huawei risque non seulement de paralyser la société chinoise accusée d'espionnage, mais également l'ensemble de l'économie américaine, note le journal. Il semble en date du 22 mai 2019 que l'administration américaine aie maintenant donné un délai de 90 jours pour permettre aux sociétés concernées d'ajuster leurs chaines d'approvisionnement.

En quelques années, Huawei est devenu le fournisseur le mailleur maché et le plus efficace d’équipements de réseau, y compris pour le très attendu lancement des réseaux sans fil 5G, sur lesquels devraient reposer de nombreuses technologies à venir, telles que les voitures autonomes, les villes intelligentes et de nombreuses nouvelles applications grand public pour lesquelles une connectivité rapide au cloud est un must.

Un grand nombre des fabricants de puces ci-dessus dépendent de plus en plus des relations commerciales avec Huawei, mais espèrent également accéder à la Chine en tant que deuxième économie mondiale. Cette guerre commerciale affecte également les entreprises européennes dont les puces ou systèmes contiennent parfois des droits de propriété intellectuelle d'entreprises américaines. Par exemple, le fabricant allemand de puces Infineon Technologies aurait interrompu les livraisons de produits originaires des États-Unis en raison des nouvelles règles.

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.