Tesla recrute en Allemagne alors que Daimler licencie en masse

20 juillet 2020 //Par A Delapalisse
Tesla recrute en Allemagne alors que Daimler licencie en masse
La restructuration mondiale des modèles de mobilité, le déclin du moteur à combustion et surtout la crise corona provoquent actuellement une tempête parfaite dans l'industrie automobile. Le résultat se voit déjà sur le marché de l'emploi: alors qu'une forteresse automobile traditionnelle Daimler supprime beaucoup d'emplois, Tesla recrute à long terme en Allemagne, advienne que pourra.

Tesla prévoit d'embaucher jusqu'à 10 500 travailleurs pour sa Gigafactory près de Berlin, actuellement en construction. Selon cartains médias, les plans de l'usine comprennent une installation complète de production de véhicules, avec fonderie, atelier de carrosserie, atelier de peinture, production de groupe motopropulseur et assemblage final. Une opération en trois équipes est prévue; entre 3 000 et 5 000 personnes doivent travailler dans chaque équipe.
Dans sa demande d'approbation environnementale, Tesla donne des détails sur le nombre d'employés par équipe, selon les médias. On parle également de jusqu'à 12 000 emplois directs.

L'usine prévue sera reliée à l'autoroute A10 via la jonction Freienbrink. Une sortie temporaire sur l'A10 est prévue, que Tesla a l'intention de construire et de financer elle-même jusqu'à ce qu'une nouvelle sortie d'autoroute régulière soit prête. Cependant, la planification de la connexion routière en est encore à ses balbutiements, dit-on.

La planification environnementale n'est pas non plus terminée. Cependant, Tesla a déjà déblayé une partie de la zone à ses propres risques et prépare la construction de l'usine.

En même temps, 600 km plus au sud-ouest, au siège de Daimler à Stuttgart, on réfléchi à autre chose: il s'agit de se débarrasser de travailleurs. Il y a déjà quelques semaines, des rapports indiquaient que 10 000 à 15 000 emplois seraient perdus en raison de la crise du Coronavirus et dans son sillage de l'effondrement des ventes mondiales. Le responsable des ressources humaines de Daimler, Wilfried Porth, a désormais fourni plus de détails: les chiffres diffusés jusqu'à présent ne seront pas suffisants, a déclaré Porth à l'agence de presse allemande dpa. "Le nouveau nombre de licenciements sera nettement plus grand", a déclaré le responsable du personnel. Actuellement, le constructeur automobile emploie quelque 152.000 personnes  dans le monde et plus de 300.000 dans le groupe.


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.