Tag cryptographique sans batterie empêchant la contre-façon

24 février 2020 //Par A Delapalisse
Tag cryptographique sans batterie empêchant la contre-façon
Des chercheurs du MIT ont inventé un Tag d'identification cryptographique suffisamment petite pour tenir sur pratiquement n'importe quel produit et vérifier son authenticité, elle pourrait être utilisée pour lutter contre la contrefaçon de la chaîne d'approvisionnement, qui peut coûter des milliards de dollars par an aux entreprises.

Bien que les Tags d'identification sans fil deviennent de plus en plus populaires pour authentifier les produits lorsqu'ils changent de mains, ces étiquettes sont assorties de compromis de taille, de coût, d'énergie et de sécurité qui limitent leur potentiel. Les étiquettes d'identification par radiofréquence (RFID) populaires sont trop grandes pour tenir sur de minuscules objets tels que des composants médicaux et industriels, des pièces automobiles ou des puces en silicium. Certaines balises sont conçues avec des schémas de cryptage pour protéger contre le clonage et repousser les pirates, mais elles sont volumineuses et gourmandes en énergie. Réduire la taille des tags signifie renoncer à la fois au système d'antenne (requis pour la communication par radiofréquence) et à la possibilité d'exécuter un cryptage fort, notent les chercheurs, proposant de contourner tous ces compromis avec une puce d'identification de taille millimétrique.

 


La puce d’identification du MIT intègre un processeur crypto-
graphique, un réseau d'antennes qui transmet des données dans la
gamme Térahertz élevée et des diodes photovoltaïques pour l'alimentation.
Image:  proposéee par les chercheurs, éditée par MIT News.

 

Présentée à la Conférence internationale des circuits à semi-conducteurs (ISSCC) de l'IEEE, la minuscule puce fonctionne à des niveaux d'énergie relativement faibles fournis par des diodes photovoltaïques intégrées. Elle transmet également des données à des distances éloignées, en utilisant une technique de «rétrodiffusion» sans alimentation qui fonctionne à une fréquence des centaines de fois supérieure aux RFID. Les techniques d'optimisation des algorithmes permettent également à la puce d'exécuter un schéma de cryptographie populaire qui garantit des communications sécurisées en utilisant une énergie extrêmement faible.

"Nous l'appelons le" tag pour tout. "Et tout devrait signifier tout", explique le co-auteur Ruonan Han, professeur agrégé au Département de génie électrique et d'informatique et chef du Groupe d'électronique intégrée Terahertz dans les laboratoires de technologie des microsystèmes (MTL).

«Si je veux suivre la logistique, par exemple, d'un seul boulon ou d'un implant dentaire ou puce de silicium, les étiquettes RFID actuelles ne permettent pas cela. Nous avons construit une toute petite puce à faible coût, sans packaging, sans piles ou autres composants externes, qui stocke et transmet des données sensibles.»

à suivre: une antenne innovante


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.