Systèmes filaires : détecter les défauts avant la rupture

09 juin 2017 //Par A. Dieul
Systèmes filaires : détecter les défauts avant la rupture
Dans les avions, les anomalies naissantes représentent 45 % des défauts d'endommagement sur les câbles et systèmes filaires. Or, les techniques de réflectométrie classiques sont surtout efficaces pour les défauts francs. Avoir une méthode de détection précoce des détériorations permettrait de mieux anticiper les opérations de maintenance.

Le démonstrateur développé par le List est fondé sur l'utilisation d'une carte électronique capable d'injecter un signal OMTDR* dans le réseau de câbles. Lorsque ce signal rencontre un défaut, une partie de son énergie est renvoyée vers le point d'injection tandis que l'autre partie continue à se propager. Après construction du réflectogramme, la carte utilise un algorithme innovant, basé sur plusieurs brevets, qui réalise la fusion des résultats provenant de plusieurs méthodes de post-traitement pour fournir un diagnostic robuste et multicritère. Mieux : une carte (maître) communique avec d'autres (esclaves) qui lui envoient leurs propres réflectogrammes pour en tirer une analyse combinée plus précise.

Sur paire torsadée et quadrax, le démonstrateur détecte et localise des défauts d'endommagement de l'isolant et du blindage plus fins que les détecteurs actuels : par exemple, un endommagement de blindage de longueur 5 mm ou un rayon de courbure inférieur ou égal à 10 fois le diamètre du câble sous test – une première ! De format compact, il peut être intégré dans des connecteurs pour réaliser un autodiagnostic des systèmes filaires complexes. Ce démonstrateur a été présenté lors d'une conférence, et sera bientôt industrialisé par la société Nicomatic.

*OMTDR : Orthogonal Multi-tone Time Domain Reflectometry

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.