STMicro est le grand gagnant dans les CI analogiques en 2018

20 mai 2019 //Par A Delapalisse
STMicro est le grand gagnant dans les CI analogiques en 2018
Texas Instruments a perdu des parts de marché, mais est resté le principal fournisseur de CI analogiques en 2018, tandis que STMicroelectronics a enregistré la plus forte croissance en analogique, selon IC Insights Inc.

Les 10 plus grands fournisseurs de CI analogiques ont représenté 60% des ventes mondiales d’analogiques l’année dernière, soit 36,1 milliards de dollars, contre près de 61% en 2017, soit environ 33,0 milliards de dollars, selon la firme d’études de marché. Le marché des puces analogiques a donc progressé de 11,2% en 2018 par rapport à 2017.

Les fortes performances de croissance de STMicro, Infineon et Microchip en termes de croissance en pourcentage ont entraîné une perte de part de marché pour la plupart des autres entreprises figurant dans le top 10, notamment Texas Instruments.

Malgré cela, le classement n’a changé que d’une position par rapport à l’année dernière (voir TI augmente son avantage en tête du classement des fournisseurs de CI analogiques), Infineon Technologies passant devant Skyworks Solutions pour prendre la troisième place. Ailleurs, le classement des dix premiers est resté le même

 

Top ten ranking of analog IC vendors by 2018 revenue ($millions). Source: IC Insights.

TI a conservé sa position en haut du classement. Les revenus  des CI analogiques de la société pour 2018 représentaient 78% de ses ventes totales de circuits intégrés de 13,9 milliards de dollars et 72% de ses revenus totaux de 14,9 milliards de dollars dans les semiconducteurs.

TI cible principalement les applications industrielles (36% du chiffre d'affaires de 2018), l'électronique personnelle (23% du chiffre d'affaires de 2018) et les applications automobiles (20% du chiffre d'affaires) avec ses produits analogiques. Il convient de noter que les applications industrielles et automobiles représentaient 56% du chiffre d'affaires de TI en 2018, contre 42% il y a cinq ans.

à suivre: l'Europe est douée pour ça...

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.