SmartSat actualise les petits satellites en orbites

26 mars 2019 //Par D.Cardon
SmartSat actualise les petits satellites en orbites
Les premiers satellites avec la technologie SmartSat de Lockheed Martin seront lancés cette année. Leur mode de fonctionnement va profondément évoluer avec la possibilité de modifier le mode de fonctionnement et de changer de mission en orbite.

Les satellites lancés il y a un, dix ou même quinze ans ont gardé en grande partie les mêmes capacités qu'au moment de leur lancement. Avec la nouvelle architecture, les utilisateurs peuvent ajouter des fonctionnalités et assigner de nouvelles missions avec un push logiciel, comme on ajoute une application sur un smartphone. Cette nouvelle technologie, SmartSat, est une architecture satellitaire définie par logiciel qui renforcera les capacités des charges utiles de plusieurs nanosat.

"Imaginez un nouveau type de satellite qui se comporte davantage comme un smartphone. Ajoutez une application SmartSat à votre satellite en orbite et vous avez changé sa mission", a déclaré Rick Ambrose, vice-président exécutif de Lockheed Martin Space. "Nous sommes les premiers à déployer cette technologie au cours de plusieurs lancements. SmartSat apportera à nos clients, résilience et flexibilité pour répondre aux missions, tout en libérant une puissance de traitement plus importante dans l'espace."

Cette année, Lockheed Martin a intégré la technologie SmartSat sur dix programmes, dont les nanosats Linus et Pony Express, qui seront les premiers à être lancés cette année. Ces  satellites qui  servent de banc d'essai sont développés sur des fonds internes de  R&D.

Les premiers nanosatellites LM 50:

  • Le projet Linus fournit deux cubes 12U pour  une mission de démonstration technologique, validant les capacités SmartSat ainsi que des composants de vaisseau spatial imprimés en 3D.
  • Pony Express comporte plusieurs satellites 6U destinés à une orbite terrestre basse et qui permettra de qualifier les technologies réseau les plus récentes. Pony Express 1 est un guide pour une charge utile définie par logiciel qui testera l’infrastructure de cloud computing. Il a été développée en neuf mois. Les missions Pony Express suivantes feront l’objet de démonstrations d’essaims et de réseaux inter -espace.

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.