Premières étapes pour NOEL-V le chip spatial européen multicore RISC-V

22 novembre 2020 //Par A Delapalisse
Premières étapes pour le chip spatial européen multicore RISC-V
Le projet De-risc a montré les premiers jalons d'un processeur RISC-V multicœur purement européen pour les conceptions pour satellites, l'espace et HAPS

Les premières étapes vers NOEL-V une version européenne d'une conception de processeur multicœur RISC-V pour les applications spatiales et aérospatiales ont été démontrées.

Le projet De-Risc ayant un financement de 3,4 millions d'euros sur trois ans fait partie du programme européen Horizon 2020. Il réunit Thales, Cobham Gaisler, le centre de supercalculateurs de Barcelone et la maison de logiciels FENtiss pour développer du matériel et des logiciels open source pour les applications spatiales ainsi que des pseudo-satellites à haute altitude (HAPS). Ce sont des drones ou des ballons qui volent à des altitudes de plus de 20 km pour la surveillance, le monitoring et des stations de base cellulaires.

UK BASESTATION-IN-THE-SKY STARTUP EMERGES FROM STEALTH

D'ici mars 2021, le projet vise à fournir une plate-forme matérielle et logicielle complète pour l'avionique modulaire intégrée d'origine européenne.

Au cours de la première année, le projet a développé la première version de la plate-forme De-RISC MPSoC et de l'unité de surveillance des performances, intégrant des capacités d'observabilité (Cycle Contention Stack, Request Duration Counter) et de contrôlabilité (Maximum-Contention Control Unit) pour une conception à tolérance de pannes .

Cobham Gailer en Suède possède une vaste expérience dans le domaine, ayant développé le processeur LEON largement utilisé, basé sur l'architecture SPARC V8. Le processeur LEON2 suivant a été conçu sous contrat avec l'Agence spatiale européenne et est disponible sous forme de puce durcie aux radiations auprès de Microchip sous les noms AT697 et AT791. Le projet utilise le processeur RISC-V 64 bits existant NOEL-V (LEON à l'envers) de Gailer en VHDL qui partage de nombreux éléments avec le dernier cœur LEON5 comme base pour la conception multicœur.

Le groupe a également porté le premier prototype du système d'exploitation «para-virtualisé» Fentis XtratuM XNG Hypervisor et LithOS sur le processeur NOEL-V. L'hyperviseur XtratuM XNG a déjà été utilisé dans la constellation de satellites OneWeb, le satellite générique PLATINO pour les constellations, et ARGOS-NEO ANGELS, EyeSat, SVOM, JUICE


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.