Pourquoi le CEO de Dialog soutient la Chine

12 juin 2019 //Par A Delapalisse
Pourquoi le CEO de Dialog soutient la Chine
Jalal Bagherli, CEO de Dialog Semiconductor plc, a déclaré que le secteur de l'électronique n'avait d'autre choix que de se ranger du côté de la Chine contre les États-Unis si leur guerre commerciale s'intensifiait.

"Pour les fabricants de produits électroniques et de semiconducteurs, je ne pense pas que nous ayons beaucoup de choix. Ce n'est pas comme si nous choisissions de travailler avec la Chine, mais nous n'avons tout simplement pas le choix. C'est juste où tout est fabriqué", a déclaré Bagherli CEO de Dialog dans une interview au Sunday Telegraph.

On estime que la Chine fabrique plus du tiers de tous les équipements électroniques du monde (voir L’Europe peut briller dans la production électronique mondiale). Ceci est en partie dû au fait que de grandes entreprises de sous-traitance électronique (EMS), telles que Foxconn, y fabriquent la majorité de leurs produits.

Dialog Semiconductor plc est un fournisseur de circuits intégrés à signal mixte configurable, de gestion de l'alimentation, de convertissuers AC/DC, d'éclairage et de puces Bluetooth basse énergie avec un chiffre d'affaires de 1,442 million US$ en 2018 ce qui en fait l'un des fabricants européens les plus importants après des sociétés comme AMS, Infineon, NXP et STMicroelectronics.

. Bagherli est clairement en train de prendre une position économique, affirmant que dans les secteurs de l'électronique et des semi-conducteurs, la Chine s'est hissée trop rapidement à une position si élevée pour être ignorée ou exclue maintenant.

Bagherli n'a pas précisé dans cet article si Dialog Semiconductor devait cesser de fournir des composants au géant des équipements de communication Huawei. On prétend que Huawei fabrique aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni et que Dialog fabrique à Taiwan, et ne relève donc pas de la réglementation américaine. Jusqu'à présent, TSMC, qui fabrique des composants pour Dialog parmi de nombreux autres, a adopté la position selon laquelle il était libre de pouvoir continuer à fournir Huawei.

 

à suivre: ARM à une position défférente


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.