Osram en difficultés supprime 300 postes

28 janvier 2019 //Par A Delapalisse
Osram en difficultés supprime 300 postes
Après un début d'exercice médiocre, le groupe d'éclairage Osram a annoncé des suppressions de postes chez Opto Semiconductors, sa filiale fabriquant des puces LED. Sur les 2800 emplois de l’usine de semi-conducteurs d’Osram à Regensburg (Allemagne), 300 seront supprimés. La société cite la faible demande de l'industrie automobile, son plus important client, parmi les raisons. Un porte-parole de l'entreprise a confirmé les informations communiquées à ECI et eeNews Europe, notamment le niveau des suppressions d'emplois.

Les chiffres publiés récemment pour le premier trimestre de l'exercice 2018-2019 sont médiocres: sur une base comparable, le chiffre d'affaires a diminué de 15% à 828 millions d'euros. Le résultat opérationnel ajusté (EBITDA) a diminué de près de moitié, pour atteindre un peu plus de 93 millions d’euros, soit 11,3% du chiffre d’affaires, contre 18,5% au trimestre précédent. En outre, les prévisions pour l’année dans son ensemble sont en danger: la réalisation des objectifs est "sujette à une relance des commandes entrantes dans les mois à venir", indique le communiqué.

Osram avait déjà dû émettre deux avertissements sur le profit l’année dernière. Pour 2018/19, le groupe prévoit une croissance des ventes de 3% maximum et un retour sur opérationnel sur les ventes en baisse de 12 à 14% contre 14,7% en 2017/18.

La division Opto Semiconductors d’Osram a enregistré une baisse des ventes de 16,9%. La société cite la faible demande des constructeurs automobiles et de leurs fournisseurs, la chute des ventes aux fabricants de smartphones (en particulier Apple et Samsung) et les effets du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine parmi les principales causes.

La faiblesse du fabricant de semi-conducteurs est quelque peu surprenante, l'industrie automobile passant actuellement de l'éclairage conventionnel à la technologie LED, tant pour l'éclairage intérieur que pour l'éclairage extérieur. Mais sur le plus grand marché automobile du monde, la Chine, les constructeurs automobiles semblent donner de plus en plus la préférence aux produits nationaux. " L'élément principal est que nos ventes en Chine sont notablement faibles", a confirmé le porte-parole d'Osram.

suite: un marché automobile faible en Allemagne


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.