Micron et Western Digital perdants dans l'imbroglio Huawei: Page 2 of 2

20 juin 2019 //Par A Delapalisse
Micron et Western Digital perdants dans l'imbroglio Huawe
Poursuivant son analyse de l'interdiction américaine frappant Huawei, le cabinet d'études de marché IHS Markit constate des répercussions immédiates sur les fournisseurs américains de composants destinés aux fabricants chinois de serveurs et de smartphones.

 

Dans le secteur de la mémoire, le marché des communications sans fil était le deuxième marché mondial pour la DRAM en 2018, après les plates-formes informatiques, avec un chiffre d'affaires de 21,3 milliards de dollars. Le secteur sans fil est également le deuxième marché en importance pour les mémoires flash NAND après les ordinateurs, avec un chiffre d’affaires de 14,6 milliards de dollars en 2018. En ce qui concerne le stockage, les produits de disque dur et de disques SSD sont largement utilisés dans le segment des entreprises où Huawei est présent. Pour Micron et Western Digital, les revenus perdus à cause de l'interdiction ne seront sans doute pas faciles à remplacer rapidement.

Micron est l'un des acteurs importants du secteur des mémoires dans le monde étant en troisième position pour les DRAM en 2018. IHS Markit lui attribuait une part de 23,1% du chiffre d'affaires mondial pour les DRAM, tandis que l'entreprise se classait au cinquième rang pour des mémoires flash NAND avec une part de 10,6%. D’un autre côté, il existe des sources alternatives pour ces composants, notamment de grands fournisseurs de mémoires DRAM et NAND basés en dehors des USA, tels que Samsung, SK Hynix et Toshiba. Huawei est susceptible de connaître des interruptions d'approvisionnement temporaires mais devrait à terme pouvoir se fournir auprè de ces autres fabricants.

Toutefois, la société sera confrontée à une situation plus difficile en matière de stockage car les sociétés basées aux États-Unis dominent le marché des disque durs.

Western Digital était le deuxième fournisseur mondial de disques durs en 2018 avec 37,3% des expéditions mondiales de disques durs en 2018. L'autre fournisseur américain de disques durs, Seagate, occupait le premier rang avec une part de 39,8%. Ensemble, les deux sociétés américaines contrôlent donc un peu plus de 77% du marché.

Pour la Chine, cela ne laisse qu'une source possible: le numéro trois Toshiba, avec seulement 22,9% de part de marché. Reste à savoir si Toshiba peut répondre et répondra à tous les besoins de Huawei.

Pas de gagnant!

Alors que la mise au ban de Huawei visait apparemment à pénaliser Huawei et à favoriser les industries technologique américaines , la réalité est que les entreprises des deux côtés du Pacifique seront pénalisées touchant des fabricants américains en même temps que Huawei.

à lire également:

Pourquoi le CEO de Dialog soutient la Chine

IEEE obligé de bannir les rédacteurs de Huawei

ARM se plie à la volonté de Trump et écarte Huawei

Trump renforce sa guerre commerciale avec la Chine en isolant Huawei

Huawei accusé de vol d'IP par Diamond semiconductor

La Chine fait la course en tête avec des chip serveurs ARM à 7nm

IHS Markit – www.ihsmarkit.com

 

Related articles:

US ban set to thwart Chinese DRAM entry

As Trump escalates US-China trade war, suppliers cut ties with Huawei

Report: ARM complies with US trade ban, cuts off Huawei

Electronics industry must side with China in trade war, says Dialog's boss


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.