Micron et Western Digital perdants dans l'imbroglio Huawei

20 juin 2019 //Par A Delapalisse
Micron et Western Digital perdants dans l'imbroglio Huawe
Poursuivant son analyse de l'interdiction américaine frappant Huawei, le cabinet d'études de marché IHS Markit constate des répercussions immédiates sur les fournisseurs américains de composants destinés aux fabricants chinois de serveurs et de smartphones.

En mai dernier, le département américain du Commerce a ajouté Huawei à son "Entity List" ( liste de sociétés sur liste noire), l'obligeant à obtenir une licence pour acheter une technologie à des sociétés américaines. C’est une liste noire efficace, empêchant les entreprises américaines de vendre leurs produits à Huawei. Bien que le gouvernement américain ait assoupli les restrictions imposées à Huawei en permettant aux relations avec les clients existants de rester pratiquement ininterrompues pendant un délai de 90 jours, cette interdiction a déjà amené Micron et Western Digital à suspendre les ventes à la société chinoise.

"Les implications de de la mise au ban de Huawei sont assez graves pour Micron et Western Digital", a déclaré Michael Yang, directeur de la recherche et de l'analyse chez IHS Markit.

«Si vous perdez en tant que client le plus grand fournisseur d’équipements d’infrastructure mobile et le deuxième fabricant de smartphones au monde, cela aura un impact majeur. En même temps, Huawei fait face elle aussi à des défis de taille: trouver de nouvelles sources pour ses besoins en mémoires, accélérer les plans de développement internes et développer des capacités de fabrication en Chine, ce qui ne sera pas chose facile voir: Les progrès de la Chine dans les CI sont lents et limités. "

En 2018, Huawei a pris la deuxième place dans le marché des smartphones, avec 206,1 millions d'appareils vendus, selon le service IHS Markit Smartphone Intelligence. Cela le plaçait juste devant Apple, à 204,7 millions d'unités.

En 2017, l'entreprise est devenue le leader sur le marché mondial des équipements d'infrastructure mobile, dépassant Ericsson. Huawei a conservé sa position de leader et a augmenté son avantage pour représenter près d'un tiers du marché, avec une part de 31% du chiffre d'affaires mondial en 2018, comme le rapporte IHS Markit.

La position de Huawei sur le marché s'est traduite directement en puissance d'achat, la société se classant au quatrième rang mondial des acheteurs de semiconducteurs OEM en 2018. Sur les 15,9 milliards de dollars dépensés par la société pour les semiconducteurs, les chips mémoire représentaient une part considérable, Huawei achetant pour environ 1,7 milliard de dollars de DRAM et des mémoire flash NAND pour une valeur de 1,1 milliard de dollars en 2018.

Malgré le sursis de 90 jours avant que l'interdiction ne prenne effet, Micron et Western Digital ont déjà cessé de fournir Huawei, affectant ainsi leurs ventes indirectes et incitant les deux sociétés à s'assurer que leurs marchandises ne sont pas incorporées dans les produits tiers vendus à Huawei par leurs clients. Ceci représente une perte de revenus importante pour Micron et Western Digital, étant donné que le marché des communications sans fil sur lequel Huawei est placé représente un consommateur important de composants mémoires et de stockage. 

à suivre: qui seront les gagnants?

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.