Même Dyson quitte le Royaume Uni

25 janvier 2019 //Par A Delapalisse
Même Dyson quitte le Royaume Uni
Dyson va déménager son siège social hors du Royaume Uni, à Singapour, pour se concentrer sur ses activités de fabrication, y compris ses nouvelles activités liées aux voitures électriques et aux batteries.

La société dément que le déménagement soit lié au Brexit, alors que Sony et Panasonic aient justement annoncé le transfert de leur siège européen du Royaume-Uni au continent européen au cours des dernières semaines à cause des incertitudes liées au Brexit.

Au lieu de cela, Dyson insiste sur le fait qu'il continuera d'investir dans la R & D au Royaume-Uni, y compris dans un nouveau laboratoire pour le développement de batteries. "Cela ne change en rien nos plans d'investissement ou de recrutement", a déclaré Jim Rowan, PDG de Dyson. La société emploie actuellement 5853 ingénieurs au Royaume-Uni et en Asie, et le centre de développement de Singapour doublera de taille. Il a également des centres d'ingénierie à Londres et à Bristol qui continueront à diriger le développement technologique, a déclaré Rowan.

L'un des éléments moteurs de ce déménagement est le projet de fabrication de voitures électriques qui sera basé en Malaisie. Alors que la R & D et les tests de la voiture et des batteries se feront sur le site de 550 millions de livres sterling de l’aérodrome de Hullavington, au Royaume-Uni, la fabrication se fera en Asie, sous la direction d’un ancien dirigeant de Nissan et de sa marque de voitures de luxe Infinti. L'autre facteur est un taux d'imposition sur les sociétés inférieur à celui du Royaume-Uni ou d'autres pays européens. Le fondateur de Dyson, Sir James Dyson (ci-dessus), était et reste un partisan véhément du départ du Royaume-Uni de l'Union européenne.

à suivre: Bénéfices record en hausse de 33%


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.