L'hydrogène: une autre clé pour la mobilité?

08 avril 2019 //Par D.Cardon
L'hydrogène: une autre clé pour la mobilité?
Le véhicule électrique va devenir incontournable à très court terme. La production des batteries pose de sérieux problèmes par l'utilisation massive de terres rares et pour l'Europe une dépendance aux fabricants asiatiques, pendant encore de longues années. L'hydrogène pourrait être une solution d'innovation pour l'Europe.

EDF a récemment annoncé la création de « Hynamics », une nouvelle filiale du Groupe en charge de proposer une offre d’hydrogène bas carbone performante pour l’industrie et la mobilité. Selon un rapport réalisé par McKinsey , la consommation d’hydrogène représentera en 2050 18% de la demande en énergie finale dans le monde. L’hydrogène est actuellement produit à 95% à partir d’énergie fossile. Contrairement à cette méthode fortement émettrice en dioxyde de carbone, Hynamics a choisi l’électrolyse de l’eau pour produire son hydrogène, une technologie très peu émettrice de CO2, à condition que l’électricité utilisée soit elle-même issue de moyens de production bas carbone.

A ce jour, Hynamics a identifié et travaillent sur une quarantaine de projets cibles, situés en France mais aussi en Belgique, Allemagne et Royaume-Uni. Hynamics est issue d’un projet intra-preneurial mené par une dizaine de collaborateurs et incubé au sein d’EDF Pulse Croissance.  

Après la prise de participation d’EDF dans l’entreprise française McPhy, qui depuis près de 10 ans, concentre son expertise pour déployer l’énergie hydrogène bas carbone,  la création de cette nouvelle filiale confirme l’ambition du Groupe dans l’hydrogène bas carbone et la décline sur de nouveaux usages.


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.