Les USA veulent contrôler l'export mondial de chips vers la Chine

19 février 2020 //Par A Delapalisse
Les USA veulent contrôler l'export mondial de chips
Selon une dépêche de Reuters, le gouvernement américain envisage de modifier la réglementation afin que toutes les puces fabriquées avec des équipements ou des logiciels de fabrication américains - en fait tous les circuits intégrés complexes - doivent être autorisées par les États-Unis pour être exportées en Chine.

Cette décision renforcerait les restrictions imposées par l'administration Trump à la société de télécommunications Huawei en Chine et à son fournisseur de fonderie taïwanais TSMC.
À l'heure actuelle, il existe des limitations convenues au niveau international sur les produits dits à double usage et un seuil de PI (Propriété Intellectuelle) américain inclus dans ces produits. Cependant, les États-Unis ne sont plus un fournisseur aussi important de PI et TSMC a continué à fournir Huawei, même si des sociétés telles que ARM ont cessé de coopérer avec le géant des télécommunications (voir TSMC says not fazed by lowering of 'dual-use' threshold ) .

Cependant, un changement visant à couvrir l'implication d'équipements américains de fabrication de puces et de logiciels EDA, capturerait de fait toute conception et fabrication de circuits intégrés de toute complexité.

Reuters a rapporté qu'un tel changement est en discussion lors des réunions de haut niveau du gouvernement américain qui se tiendront cette semaine et la prochaine. La proposition a été rédigée mais ne sera peut-être pas approuvée.

La règlementation qui doit être modifié est la règle sur les produits étrangers directs ( Foreign Direct Product Rule) , qui soumet certains produits fabriqués à l'étranger basés sur la technologie ou les logiciels américains à la réglementation américaine, a déclaré Reuters.

Bien que le principal fabricant mondial de lithographie soit européen - ASML Holdings - une ligne de production de puces comprend de nombreux types d'équipements et presque aucun n'est dépourvu d'équipements de fournisseurs américains tels qu'Applied Materials, KLA et Lam Research. Les sociétés américaines Cadence Design Systems et Synopsys sont aussi les principaux fournisseurs de logiciels EDA.

TSMC a toujours dit qu'il respecterait la loi. Les États-Unis étant effectivement le garant de l'indépendance taiwanaise vis-à-vis de la Chine, les problèmes entre TSMC et l'administration américaine s'intensifieraient rapidement pour atteindre le niveau politique.

Lire aussi:

La Chine voit rouge concernant le blocage de l'EUV de ASML

Les USA veulent empêcher


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.