Les enjeux de la 5G pour les objets connectés

09 juillet 2020 //Par H. Oueslati, cofondateur de IoTerop
Les enjeux de la 5G pour les objets connectés
Dans cet article, Hatem Oueslati, cofondateur de IoTerop, nous explique comment la 5G surtout mise en avant pour ses bénéfices en termes de performance, devrait aussi autoriser le déploiement massif d’objets connectés pour une ville plus intelligente ou pour des transports vertueux. Autant de nouvelles perspectives qui changeront radicalement notre quotidien !

Des réseaux 5G dédiés à l’Internet des objets 

Cette révolution nous la devons aux grands opérateurs qui mettent en oeuvre des réseaux cellulaires 5G dédiés à l’internet des objets. Parmi eux, le Narrow Band IoT ou NB-IoT, un réseau bas débit qui se différencie des 2G/3G/4G par sa capacité à demander très peu d’énergie et de pouvoir pénétrer dans les bâtiments et ainsi atteindre des objets derrière des murs épais ou en sous-sol. La consommation énergétique des objets sur NB-IoT est réduite au point de permettre des durées de vie de produits de l’ordre de 10 à 20 ans, comme pour des compteurs d’eau intelligents, déployés en sous-sol, capables d’envoyer un relevé de consommation, mais aussi d’alerter en cas de fuites. Mieux, NB-IoT permet de recevoir des correctifs de sécurité là où les alternatives LoRa ou Sigfox offrent une communication bidirectionnelle insuffisante pour cet usage. 

D’après ABI Research, le déploiement commercial de réseaux NB-IoT s’accroit de manière significative à travers le monde pour atteindre près d’une centaine d’opérateurs aujourd’hui. Les régions prédominantes sont à l’heure actuelle l’Europe de l’Ouest (33% des réseaux NB-IoT déployés dans le monde) et l’Asie-Pacifique (28%), avec la Chine en tête dans cette région. Le NB-IoT est donc une norme industrielle mondiale, ouverte, pérenne et évolutive, s’appuyant sur le standard 3GPP, elle bénéficie ainsi de son puissant écosystème composé d’industriels et d’opérateurs mobiles du monde entier. Les accords d’itinérance entre opérateurs permettent donc aux industriels de l’Internet des Objets de déployer partout dans le monde des produits pouvant opérer sur un réseau global et interopérable. 

La mise à disposition des puces électroniques communicantes 

Un facteur important à la croissance d’objets connectés déployés par les industriels reste la mise à disposition de puces électroniques communicantes permettant de se connecter à ces nouveaux réseaux : en 2020, plus de 140 fabricants proposent des modules de connectivité NB-IoT et la vente de ces modules s’accélérera exponentiellement passant de 70


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.