Les batteries magnésium, une alternative au lithium

02 août 2016 //Par Daniel Cardon
Les batteries magnésium, une alternative au lithium
Plus de 100 chercheurs du monde entier se sont réunis en Allemagne pour le premier symposium sur les batteries utilisant le magnésium. Cette technologie semble percer pour des utilisations courantes.

Organisé par le Helmholtz Institute Ulm (HIU) et Ulm Electrochemical Talks (UECT), le symposium a fait le point sur l'état de la recherche, afin d'identifier les scénarios à venir. Les présentations et les conférences du symposium portaient sur de multiples sujets comme les électrolytes et les additifs, les interfaces d'électrodes, cathodes, anodes, la modélisation et les systèmes.

Par rapport au lithium, le magnésium peut libérer et absorber deux électrons, ce qui en fait un matériau très intéressant pour la recherche sur les batteries dans le stockage d'énergie stationnaire, par exemple pour des éoliennes ou des panneaux solaires. Les batteries utilisant le magnésium sont actuellement les solutions recherchées pour des alternatives sans lithium dans le domaine des "batteries haute tension". Certains constructeurs automobiles investissent dans la recherche surces batteries.

Le magnésium est moins réactif et donc moins dangereux pour les batteries à haute densité, et pendant la charge, il n'y a pas de croissance de dendrites, qui représente le principal défi à la sécurité dans l'utilisation des anodes au lithium. Il est également moins cher à produire car il réagit moins rapidement à l'air que le lithium. Enfin, il est disponible en grandes quantités, par exemple sous la forme de roche, ce qui entraîne une baisse des prix.

Les ingénieurs de l'Institut de recherche de Toyota d'Amérique du Nord  ont annoncé un nouvel électrolyte pour les batteries magnésium à partir de la recherche sur les piles à combustible à hydrogène. «Nous avons été en mesure de prendre un matériau qui a été utilisé dans le stockage d'hydrogène et nous l'avons rendu compatible et très compétitif pour la chimie de la batterie magnésium," a déclaré le chercheur Rana Mohtadi.


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.