Le solaire arrive dans les véhicules électriques selon IDTechEx

02 décembre 2019 //Par A Delapalisse
Panneaux solaires sur voitures électriques
Les startups Sono Motors et Lightyear ont annoncé des voitures familiales solaires disponibles dès l'année prochaine. Ils ont des carrosseries solaires plutôt que les fragments peu utiles du toit solaire que l'on voit sur d'autres voitures. Cela signifie que de nombreux propriétaires n'auront jamais besoin de brancher leur véhicule, observe Raghu Das, PDG de la société d’études de marché IDTechEx.

Ils n'ont pas l'accélération d'une Tesla, mais Lightyear souligne de façon effrontée que sa Lightyear One pourra parcourir 740 km plus vite que n'importe quelle Tesla, car celle-ci devra s'arrêter et s'e recharger. Selon Das, les principaux constructeurs automobiles devraient avoir honte de voir ces deux startups grignoter plus de 200 millions de dollars de leurs activité en un an avec leurs voitures solaires électriques. Certes, Hyundai est maintenant au travail, annonçant trois conceptions de  grands toits solaires, une pour les voitures électriques pures, une pour les hybrides, et une autre promettait d'être semi-transparente lorsqu'elle serait disponible. Aucune ne rendra une Hyundai indépendante en énergie pour quiconque mais certains utilisateurs Hyundai obtiendront plus de 10% de leur électricité grâce à la lumière du jour, compte tenu des distances parcourues. Toyota, Hanergy et d’autres lancent des expériences avec une chimie plus coûteuse et encore plus efficace offrant au moins un kilowatt par kilogramme.

Tesla a maintenant rejoint le clan solaire avec une option sur son nouveau Cybertruck. Lors du lancement en novembre 2019, Musk a déclaré: «Il y aura une option pour ajouter de l'énergie solaire qui génère 15 miles par jour, voire plus. J'aimerais que ce véhicule soit auto-alimenté. L'ajout d'ailes solaires repliables générerait 30 à 40 miles par jour à comparer à un kilométrage moyen par jour aux États-Unis de l'ordre de 30 miles”.

Musk avait déjà évoqué l’idée d’un «écran solaire déployable comme un toit rigide rétractable» pour les véhicules électriques. Cette fonctionnalité pourrait être particulièrement utile avec la configuration du camping-car Cybertruck que Tesla prévoit d’offrir en option. La chimie n'a pas été révélée, mais nous nous attendons à ce qu'il s'agisse de silicium monocristallin.

Les startups Sono Motors et Lightyear ont annoncé des voitures familiales solaires disponibles dès l'année prochaine. Ils ont des corps solaires plutôt que les débris inutiles du toit solaire que l'on voit sur les autres voitures. Raghu Das, PDG de la société d’études de marché IDTechEx, estime que de nombreux propriétaires ne se brancheront jamais.

Ils n'ont pas l'accélération d'une Tesla, mais Lightyear souligne de façon effrontée que sa Lightyear One ira 740 km plus vite que n'importe quelle Tesla, car elle devrait s'arrêter et s'y brancher. Selon Das, les principaux constructeurs automobiles devraient avoir honte de Ces deux entreprises en démarrage réalisant plus de 200 millions de dollars de leurs activités en un an avec ces propositions attrayantes. Certes, Hyundai est maintenant au travail, annonçant trois grandes conceptions de toit solaire, une pour les voitures électriques pures, une pour les hybrides, une autre promettait d'être semi-transparente lorsqu'elle serait disponible. Personne ne rendra une énergie Hyundai indépendante pour quiconque. Néanmoins, certains utilisateurs Hyundai obtiendront plus de 10% de leur électricité à la lumière du jour, compte tenu des distances parcourues. Toyota, Hanergy et d’autres font des expériences avec une chimie plus coûteuse et encore plus efficace donnant au moins un kilowatt par kilogramme. Cela signifie que même les voitures atteignant au moins un kilowatt par véhicule.

Tesla a maintenant rejoint la partie solaire avec une option sur son Cybertruck. Lors du lancement en novembre 2019, il a déclaré: «Il y aura une option pour ajouter de l'énergie solaire qui génère 15 miles par jour, voire plus. J'aimerais que cela soit auto-alimenté. L'ajout d'ailes solaires repliables générerait 30 à 40 miles par jour. Le kilométrage moyen par jour aux États-Unis est de 30 ”.

Musk avait déjà évoqué l’idée d’un «bouclier solaire déployable comme un toit rigide rétractable» pour les véhicules électriques. Cette fonctionnalité pourrait être particulièrement utile avec la configuration du camping-car Cybertruck que Tesla prévoit d’offrir en option. La chimie n'a pas été révélée, mais nous nous attendons à ce qu'il s'agisse du silicium monocristallin actuellement utilisé.

IDTechEx note également que les Chinois envisagent de rendre le silicium monocristallin plus populaire encore que le silicium polycristallin utilisé dans la plupart des panneaux solaires grâce à une nouvelle capacité de production énorme entraînant une réduction substantielle des coûts. Beaucoup plus efficace signifie que vous obtenez plus d'électricité ou que vous avez besoin de moins de surface. Le cabinet d’études estime que Tesla facturera quelques milliers de dollars pour l’énorme toit solaire, ce qui est très attrayant pour ceux qui achètent les versions premium du pick-up à 50 000 $. Il devrait en résulter une vente supplémentaire de dizaines de millier de voitures solaires par an.

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.