Le réseau européen SpintronicFactory publie sa feuille de route sur la spintronique

09 septembre 2020 //Par CEA
Le réseau européen SpintronicFactory publie sa feuille de route sur la spintronique
Depuis sa naissance en Europe à la fin des années 1980, la spintronique (ou électronique de spin) fait preuve d’un dynamisme exceptionnel sur le plan fondamental et présente d’importantes perspectives dans les technologies de l’information et de la communication. 

Les dispositifs spintroniques exploitent le spin de l'électron, ainsi que la charge et pourraient apporter de nouvelles capacités à l'industrie de la microélectronique. Cette discipline, à la frontière entre magnétisme et microélectronique arrive en effet à maturité, offrant de larges perspectives en matière d’innovations.

L’industrie microélectronique lui fait aujourd’hui une place de choix, avec le lancement en production industrielle chez les acteurs majeurs du domaine (Samsung, TSMC, INTEL, Global Foundries) d’un nouveau type de mémoires magnétiques – les MRAM (Magnetic Random Access Memory) – offrant aux circuits électroniques de nouvelles fonctionnalités et des performances améliorées, en particulier en termes de consommation électrique.

Le consortium européen SpintronicFactory*, créé en 2016, vise à promouvoir en Europe la recherche d’excellence en spintronique et tout le potentiel d’innovations qu’elle porte. Il a publié, le 19 août 2020, sa vision de la feuille de route de la spintronique applicative dans Nature Electronics qui identifie les prochains défis à relever : 

Dans le domaine des mémoires

  • réalisation de puces de très hautes densités par le développement de solutions disruptives d’inspiration 3D ;
  • réduction de la consommation électrique par la mise en œuvre d’effets fondamentaux d’interface, moins énergivores, utilisant le couplage quantique spin-orbite ou le contrôle par tension électrique des propriétés magnétiques sans passage de courant électrique. 

Dans le domaine des capteurs

  • amélioration de la sensibilité ;
  • élargissement de la gamme de mesure du champ magnétique ;
  • innovation sur les architectures de capteurs. 

Ces défis reflètent les besoins très diversifiés de ce marché, qui concernent les téléphones intelligents (magnétomètres 3D / boussoles numériques), le secteur automobile (capteurs de position linéaire ou angulaire, de vitesse), les capteurs de courant et de puissance, les scanners. De nouvelles applications font leur apparition dans l'Internet des objets (IoT) et les domaines du biomédical avec le développement de dispositifs fiables à faible consommation sur silicium ou substrats souples.


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.