Le Lidar d'Analog Devices vole sous le radar

18 mars 2019 //Par Peter Clarke et A Delapalisse
Le Lidar d'Analog Devices vole sous le radar
Malgré les importantes sommes d’argent collectées par les startups dans les domaines de la détection lidar et radar pour les véhicules autonomes - dont certaines proviennent de fournisseurs du secteur automobile de premier niveau - les entreprises établies et les startups pourraient finalement se partager le marché.

C'est ce qu'a déclaré Stefan Steyerl, directeur des ventes pour la mobilité et le transport chez Analog Devices. Dans une interview exclusive accordée durant Embedded World à Nuremberg, il a indiqué à eeNews Europe et ECI Electronique qu’à partir de l'autonomie de niveau 3 et au-dessu, ( le niveau 5 étant l'autonomie totale), tout système nécessiterait une combinaison cohérente de systèmes optiques, radar et lidar.

"Vous avez besoin de tous les trois. Il n'y a que deux voitures en production qui disposent du lidar actuellement: l'Audi A8 et l'Audi A7", a déclaré Steyerl.

 


Stefan Steyerl, director of sales for mobility
and transportation at Analog Devices

 

Et Analog Devices dispose de ses propres solutions de radar et de lidar pour véhicules autonomes. "Nous avons décidé de ne pas investir dans les caméras. Cette technologie est très répandue et il s’agit vraiment du traitement du signal. Mais en lidar, nous pouvons montrer l’ensemble du cheminement du signal", at-il ajouté.

Les premiers prototypes de lidar étaient construits avec des têtes rotatives, mais celles-ci sont trop volumineuses et ne seront jamais acceptées par les constructeurs automobiles, a déclaré Steyerl. Les constructeurs automobiles voulaient conserver les profils aérodynamiques épurés de leurs voitures et allaient clairement opter pour un système de guidage du faisceau.

Et c’est la raison pour laquelle ADI a acquis la technologie de Vescent Photonics Inc. (Golden, Colorado) en novembre 2016, qui avait mis au point une technologie de guidage du faisceau laser à base de cristaux liquides (voir Analog Devices buys laser-beam-steering tech in LIDAR push)

Les caméras optiques sont utiles pour la reconnaissance d'objets, mais ne comprennent pas à quelle distance se trouve quelque chose; et donc combien de temps il reste à courir avant l’impact, a déclaré Steyerl. Le radar utilise des ondes électromagnétiques de fréquence radio pour mesurer la distance, mais n'a pas la résolution d'une caméra optique. Le lidar utilise des rayons laser pour mesurer la distance et reconnaître les objets. Les systèmes lidar à balayage peuvent être utilisés pour détecter des objets sur ou près de la chaussée et pour combler les angles morts connus lors de l’utilisation de radars et de caméras, poursuit-il.
 

Suivant: les Cristaux liquides

 

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.