Le cryptage «secret parfait sur une puce» offre une sécurité inconditionnelle

05 février 2020 //Par A Delapalisse
Le cryptage «secret parfait sur une puce» offre une sécurité inconditionnelle
La société "Center for Unconventional Processes of Sciences" (CUP Sciences), qui poursuit la commercialisation de technologies matérielles et logicielles embarquées basées sur la complexité, a déclaré avoir développé une technologie de cryptage "au secret parfait" qui, selon elle, devrait permettre de "transformer" la cyber-sécurité.

En collaboration avec l'Université de St. Andrews et l'Université King Abdullah des sciences et de la technologie (KAUST), la société affirme avoir développé un prototype de cryptage fonctionnel appellé "secret parfait" basé sur une puce électronique et avoir démontré qu'il est incassable - quelle que soit la puissance de calcul disponible dans le futur.

"Avec l'avènement des ordinateurs quantiques de plus en plus puissants", explique Andrea Fratalocchi, professeur agrégé de génie électrique à KAUST, et leader de l'étude, "tous les cryptages actuels seront brisés dans très peu de temps, exposant l'espace privé de notre présent et surtout, les communications passées, à moins de nous mettre à penser différemment. "

Les chercheurs des organisations travaillant sur le projet affirment avoir rigoureusement démontré un protocole pour une cryptographie parfaitement secrète qui utilise des puces de silicium compatibles CMOS qui transmettent des informations sur un réseau optique classique public.

"Combinés à la maturité technologique, à la vitesse et à l'évolutivité des communications optiques classiques, les résultats présentés ouvrent la voie à la mise en œuvre d'une cryptographie parfaitement secrète à l'échelle mondiale avec des coûts maîtrisés" ajoutent les chercheurs.

La puce de cryptage a été développée en utilisant la théorie du chaos et la deuxième loi de la thermodynamique. Elle transmet et mesure des signaux à la vitesse de la lumière et a une capacité presque illimitée de générer des signaux pour chaque communication. Les clés générées par la puce "secret parfait", qui déverrouillent chaque message, ne sont jamais stockées ou communiquées avec le message et ne peuvent pas être recréées, même par les utilisateurs eux-mêmes.

Les puces en silicium contiennent des structures complexes qui sont irréversiblement modifiées pour chaque communication, selont les chercheurs, envoyant des informations dans une clé unique qui ne peut jamais être interceptée par un attaquant. Les puces peuvent générer 0,1 Tbit de clés différentes pour chaque millimètre de longueur du canal d'entrée et nécessitent la transmission d'une quantité


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.