L'avenir du cobalt

24 octobre 2018 //Par B. Stafford
L'avenir du cobalt
Depuis sa découverte en 1735, le cobalt et son utilisation dans les applications modernes suscitent un intérêt croissant. Alors que les composés de cobalt sont utilisés depuis des siècles, c'est le chimiste suédois Georg Brandt qui a identifié le métal et montré comment l'élément était responsable de la couleur bleue du verre. Le cobalt a été le premier métal à être découvert depuis la préhistoire, des métaux comme le cuivre et l'or n'ayant pas de découvreurs désignés.

Le cobalt ne se trouve pas comme élément libre dans la nature mais dans les minéraux de la croûte terrestre. En fait, la plus grande partie du cobalt extrait, en particulier en Afrique, est considérée comme un sous-produit de l'extraction d'autres matériaux tels que le nickel, le cuivre et l'argent. Le statut du cobalt en tant que sous-produit est en train de changer.

Le cobalt pur est un métal dur et cassant. Cependant, lorsqu'il est combiné à d'autres métaux, il forme des alliages extrêmement résistants à la corrosion et aux températures élevées. Ces alliages sont souvent utilisés dans l'industrie aérospatiale, par exemple dans les moteurs de fusée et les véhicules spatiaux, et dans l'industrie de l'énergie, dans les réacteurs nucléaires et les turbines à gaz. À Matmatch, nous constatons que les matériaux contenant du cobalt sont également de plus en plus utilisés pour la galvanoplastie, les catalyseurs industriels et les aimants de forte capacité. Ils constituent également un composant essentiel des batteries lithium-ion pour alimenter des appareils électroniques et des véhicules électriques.

Alors que la demande totale de cobalt devrait atteindre 120 000 tonnes par an d’ici 2020, soit une augmentation de 30% par rapport à 2016, la consommation pour la fabrication de batteries représenterait 60% de la demande de cobalt. C'est une augmentation de 58% de la demande pour les batteries par rapport à 2016. Le marché des véhicules électriques est en croissance continue et de plus en plus de constructeurs automobiles suivant l’initiative de Volvo «tout électrique» ce qui a eu pour effet d’augmenter considérablement la demande de batteries lithium-ion. Cependant, il est probable que la production de Cobalt ne pourra pas suivre la demande voir l'article La voiture électrique déjà en panne par manque de Lithium et de Cobalt?

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.