Laboratoire franco-singapourien de gestion des déchets électroniques: Page 2 of 2

26 mars 2019 //Par D.Cardon
Laboratoire franco-singapourien de gestion des déchets électroniques
Le CEA et l'Université Technologique de Nyang (NTU) ont inauguré leur laboratoire commun de recherche sur l’économie circulaire. Installé à Singapour, Scarce (Singapore CEA Alliance for Research in Circular Economy) vise à développer des solutions technologiques pour promouvoir une gestion durable des déchets de produits électriques et électroniques, par une revalorisation des ressources et une réduction des impacts environnementaux.

La NAE (Agence nationale pour l’environnement de Singapour)  apporte son soutien à Scarce dans le cadre du programme de R&D « Closing the Waste Loop » (CTWL). Les trois organisations contribuent à hauteur de 20 millions de dollars Singapouriens (13 millions d'Euros)  à Scarce.

Les déchets électroniques contiennent à la fois des matériaux précieux et des substances toxiques voire dangereuses. Une étude récente des Nations Unies  a révélé que 44,7 millions de tonnes de déchets électroniques ont été générées dans le monde en 2016 et que seulement 20 % environ de cette masse est dans un processus de recyclage. À Singapour, environ 60 000 tonnes de déchets électroniques sont générées chaque année; 6 % d’entre elles sont recyclées et 9 % sont données à des fins de réutilisation.

Pour le Dr. Laurence Piketty, administrateur général adjoint du CEA  « depuis 2012, le CEA collabore avec NTU sur la science des matériaux et à la création du laboratoire conjoint NTU-CEA, notre premier laboratoire l'étranger. Au cours du projet Scarce, plus de quinze chercheurs du CEA passeront de longues périodes à Singapour pour renforcer cette collaboration. »

https://www.cea.fr/


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.