La startup CMOS terahertz TiHive à Grenoble lève 10 millions $

07 septembre 2020 //Par A Delapalisse
La startup CMOS terahertz TiHive à Grenoble lève 10 millions $
TiHive à Grenoble a levé 8,6 M € (10 M $) pour le développement de sa puce CMOS terahertz, y compris un financement en fonds propres d'un fonds géré par la Commission européenne

La start-up industrielle française de l'IoT TiHive a levé un total de 8,6 millions d'euros (10 millions de dollars) pour augmenter la production de sa puce de capteur d'imagerie térahertz basée sur la technologie CMOS terahertz.

Le soutien provient d'une subvention et d'une participation capitalistique venant du programme EIC Accelerator, un programme du Conseil européen de l'innovation dans le cadre du projet Horizon 2020.

«Ce qui est vraiment appréciable, c'est que la CE a financé des organisations académiques ou des PME via des subventions, mais a maintenant décidé d'aller au-delà de cela, et donc 2,3 millions d'euros sont une subvention et 6,3 millions d'euros sont en capitaux propres en tant que partenaires et cela nous permettra d'attirer d'autres investisseurs, »A déclaré Hani Sherry, PDG et co-fondateur de TiHive à Grenoble, France.

"Ils ne seront pas un actionnaire majoritaire, c'est comme une levée de capital desérie A et ils posséderont une partie de la société, donc c'est en fait un tour de table assez important, mais nous le rélisons par étapes", a-t-il déclaré. «Ce développement est gourmand en capitaux et nous avons donc besoin de liquidités et l'Europe aimerait renforcer les technologies stratégiques en Europe et ils nous ont identifiés comme le leader de la technologie. Ils aimeraient se comporter comme des VC avec un retour sur investissement et l’idée est de continuer à investir. » Un «représentant de l’UE» siégera au conseil.

La puce est construite en 65 nm et la société affirme avoir plusieurs partenariats de fonderie, y compris un partenariat avec ST. Le capteur térahertz est associé au traitement AI pour simplifier la détection des contaminants et des erreurs sur une ligne de production.

«Nous avons essayé plusieurs nœuds, dont le 28FD-SOI, et nous avons maîtrisé les différentes technologies. Le 65nm est un "sweet spot" pour nous, il a des performances fantastiques et un bon coût à grande échelle et il a les bibliothèques disponibles », a déclaré


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.