La Chine met en garde la France et le Royaume-Uni pour discrimination à l'encontre de Huawei

19 février 2020 //Par D. Cardon
La Chine met en garde la France et le Royaume-Uni pour discrimination à l'encontre de Huawei
Au dictat des Etats Unis, il va maintenant falloir ajouter celui de la Chine. Le marché Européen est un enjeu majeur de la 5G et les opérateurs doivent se soumettre aux ordres de Pékin. Orange a annoncé développer la 5G avec Nokia et Ericsson et visiblement, ça ne plait pas.

La Chine a pris l'offensive concernant  Huawei en avertissant la France et le Royaume-Uni de ne pas discriminer le fournisseur d'équipements de télécommunications. L'ambassadeur de Chine en France a publié sur le site Internet de l'ambassade de Chine à Paris une déclaration selon laquelle la discrimination fondée sur le pays d'origine était contraire aux principes du libre marché et à une forme déguisée de protectionnisme. Il a également fait allusion à des mesures de représailles lorsqu'il a écrit: "Nous ne voulons pas voir le développement des entreprises européennes sur le marché chinois affecté en raison de la discrimination et du protectionnisme de la France et d'autres pays européens envers Huawei".

La lettre ouverte faisait référence à des informations parues dans les médias indiquant que la France était sur le point de suivre la ligne du président Trump d'interdire l'équipement Huawei pour des raisons de sécurité.

Pendant ce temps, le Royaume-Uni, qui a opté pour une position à mi-chemin en autorisant l'utilisation d'équipements Huawei aux extrémités du réseau pour des produits tels que des antennes, mais pas au cœur du réseau, a également été fustigé.

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni a accusé de hauts responsables du parti conservateur qui se sont prononcés contre la décision du gouvernement britannique de mener une "chasse aux sorcières" contre Huawei.

Autre article : Pour la 5G Orange, ce sera Nokia et Ericsson


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.