Huawei accusé de vol d'IP par Diamond semiconductor

13 février 2019 //Par A Delapalisse
Huawei accusé de vol d'IP par Diamond semiconductor
Akhan Semiconductor Inc. (Gurnee, Illinois), une start-up crée en 2013 qui développe des matériaux en diamant polycristallin et nanocristallin, a déclaré qu'elle coopérait avec une enquête fédérale américaine sur un vol apparent de sa propriété intellectuelle par Huawei Technologies Co. Ltd.

Selon certaines sources, Adam Khan, le PDG d’Akhan a été recruté par le FBI pour porter un micro lors d’une réunion avec des dirigeants de Huawei au Consumer Electronics Show de Las Vegas en janvier 2019 ce qui a conduit le FBI a effectuer une descente dans les bureaux de Huawei à San Diego.

Akhan a mis au point une plate-forme technologique "diamant" appelée Miraj, basée sur un processus de conversion du méthane en matériau diamantifère nanocristallin de Miraj, au moyen d’un procédé de dépôt chimique en phase vapeur par plasma à micro-ondes (MPCVD). Miraj peut être utilisé pour la création de verre et de lentilles renforcés et comme matériau semi-conducteur pour l’électronique de puissance et RF.

Akhan déclare avoir envoyé à Huawei des échantillons de son verre de diamant Miraj en vertu d'un contrat spécifique prévoyant que le matériau serait renvoyé "indemne". Akhan avait l'intention de céder sa technologie sous licence à un fabricant de smartphones, mais a demandé que l’échantillon de quatre pouces carré ( 25 cm² ) soit renvoyé dans un délai de 60 jours et avec des limitations d'examen spécifiques visant à empêcher le reverse engineering.

Akhan a déclaré dans un communiqué: "Akhan pense que Huawei a détruit notre produit, l’a expédié en Chine sans autorisation, l’a soumis à des tests qu’il n’était pas autorisé à conduire, et nous en a rendu la majeure partie réduit en morceaux. Nous n’avons toujours pas récupéré tout de notre produit de Huawei, malgré nos demandes verbales et écrites répétées adressées à Huawei. "

Akhan a déclaré qu'il continuerait à coopérer avec les forces de l'ordre et envisageait tous les recours légaux disponibles.

A lire également:

La Chine fait la course en tête avec des chip serveurs ARM à 7nm

Related links and articles in English:

www.akhansemi.com

News articles:

Diamond ICs may finally debut

Huawei, ZTE smartphones, tablets banned in Germany

Startup to commercialise diamond-based high power diode IP

Japan startup reports


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.