GloFo attaque TSMC en justice pour violation de brevets

29 août 2019 //Par A Delapalisse
GloFo attaque TSMC en justice pour violation de brevets
Globalfoundries Inc., le fabricant de puces de fonderie maintenant propriété de l'émirat d'Abou Dhabi, a intenté plusieurs poursuites contre la Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. Ltd. (Hsinchu, Taiwan), alléguant que les procédés de fabrication de TSMC portent atteinte à 16 brevets déposés par GloFo.

La fonderie californienne Glofo réclame "des dommages et intérêts importants" à TSMC en raison de l'utilisation présumée de la technologie de Globalfoundries dans la fabrication de puces qui ont généré "des dizaines de milliards de dollars" de revenus pour TSMC.

Les poursuites ont été intentées aux États-Unis et en Allemagne et représentent une augmentation de la tension entre les deux sociétés, tension qui dure depuis au moins deux ans. Cependant, il semble que ce soit la première fois que Globalfoundries mentionne publiquement que TSMC utilise illégalement sa technologie brevetée.

Les poursuites judiciaires ont été intentées auprès de la Commission du commerce international des États-Unis (ITC), des tribunaux fédéraux américains des districts du Delaware et du Western District of Texas et des tribunaux régionaux de Düsseldorf et de Mannheim en Allemagne.

En plus de demander réparation pour la violation présumée de brevets , Globalfoundries demande l’interdiction d’importer aux États-Unis et en Allemagne les produits semiconducteurs fabriqués selon les procédés incriminés . Dans le cadre de ces poursuites, Globalfoundries doit nommer les clients de TSMC et les sociétés d’électronique en aval, qui, dans la plupart des cas, sont les importateurs réels des produits qui intègrent la technologie présumée illicite de TSMC.

Cela inclurait probablement des noms tels que Qualcomm, Samsung, Huawei et Apple et des produits tels que les smartphones Apple iPhone et iPad et Samsung Galaxy.

"Alors que la fabrication de semi-conducteurs a continué de se déplacer vers l'Asie, GloFo a résisté à la tendance en investissant massivement dans les industries américaine et européenne des semiconducteurs, dépensant plus de 15 milliards de dollars au cours de la dernière décennie aux États-Unis et plus de 6 milliards de dollars dans le plus grand fabricant européen de semiconducteurs. Ces poursuites visent à protéger ces investissements et l’innovation aux États-Unis et en Europe ", a déclaré Gregg Bartlett, vice-président directeur, ingénierie et technologie, Globalfoundries. "Pendant des années, alors que nous consacrions des milliards de dollars à la recherche et au développement au niveau national, TSMC récoltait illégalement les bénéfices de nos investissements. Cette action est essentielle pour mettre fin à l'utilisation illégale de nos actifs vitaux par Taiwan Semiconductor et pour protéger les bases de fabrication et intérêts américains et européens.

 

à suivre: une bataille qui dure depuis longtemps


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.