Capteur COVID-19 portable et réutilisable, résultats en 60 secondes

12 mai 2020 //Par A Delapalisse
Capteur COVID-19 portable et réutilisable, résultat en 60 secondes
Un chercheur de l'Université de l'Utah a reçu une subvention RAPID ( Rapid Response Research) de 200 000 $ de la National Science Foundation (NSF) pour développer un capteur de coronavirus portable et réutilisable que les gens peuvent toujours avoir sur eux.

Selon le professeur d'ingénierie électrique et informatique Massood Tabib-Azar, le détecteur de coronavirus de la taille d'une pièce d'un Euro fonctionne avec un téléphone portable et peut détecter COVID-19 en seulement 60 secondes.
"Il peut être configuré comme un appareil autonome, mais il peut également être connecté à un téléphone portable", explique Tabib-Azar. "Une fois que vous l'avez connecté sans fil ou directement, vous pouvez utiliser le logiciel et le processeur du téléphone portable pour vous avertir immédiatement si vous avez le virus."

Basé sur un capteur  que Tabib-Azar a commencé à se développer pour la NSF il y a environ un an pour détecter le virus Zika , le capteur n'utiliserait qu'une goutte de salive et pourrait produire des résultats en une minute. Le capteur utiliserait de l'ADN simple brin - appelé aptamères - dans le capteur qui se fixerait aux protéines de la molécule du virus COVID-19 s'il est présent, avec une résistance électrique mesurée dans l'appareil pour signaler un résultat positif.

Pour tester si on a le virus, l'utilisateur branche le petit capteur sur la prise d'alimentation d'un téléphone portable et lance une application conçue pour l'appareil. L'utilisateur place alors une goutte de salive sur le capteur et les résultats apparaissent sur le téléphone.

Le capteur peut également tester le virus sur les surfaces en frottant un écouvillon sur la surface à tester puis sur le capteur. De plus, Tabib-Azar, il pourrait être en mesure de détecter la présence de COVID-19 dans des particules microscopiques flottantes dans l'air dans des espaces clos tels qu'un ascenseur. (Bien que le virus soit actuellement considéré comme non aéroporté, des études sont en cours pour déterminer si de minuscules particules du virus peuvent se retrouver dans des gouttelettes aéroportées.)

Le capteur serait constitué d'un ensemble de minuscules détecteurs, chacun avec un brin d'ADN qui recherche une protéine différente. Une combinaison spécifique de protéines serait unique pour le COVID-19.

"En augmentant le


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.