Avec EPI, l'Europe cherche l'indépendance pour ses systèmes exascale

12 juin 2019 //Par A Delapalisse
Avec EPI, l'Europe cherche l'indépendance pour ses systèmes exascale
Juste six mois après son lancement, le projet EPI (European Processor Initiative) lancé en décembre 2018 a déjà livré ses premiers projets architecturaux à la Commission européenne.

Axé sur les besoins de l'industrie européenne (y compris le marché de la construction automobile) avec une puissance de calcul fabriquée en Europe au niveau exascale, le projet EPI s'inscrit dans les plans stratégiques de l'UE en matière de calcul haute performance, et vise à produire un microprocesseur de faible consommation tout en veillant à ce que les compétences clés en matière de conception de puces haut de gamme se perpétuent en Europe.

Le consortium EPI comprend des experts dans tous les domaines pertinents pour une initiative de cette envergure: la communauté de recherche en calcul à haute performance (HPC), les principaux centres de supercalculateurs, les systèmes informatiques, l'industrie automobile et les fabricants de semiconducteurs, ainsi que les utilisateurs scientifiques et industriels potentiels. Grâce à une approche de co-conception, EPI va concevoir et développer le premier système européen de calcul haute performance destiné aux marchés de la haute performance et de l’automobile en créant plusieurs éléments de base  notamment un processeur polyvalent HPC, un accélérateur et une plate-forme automobile.

L'initiative s'inscrit dans une stratégie plus large mise en œuvre par l'Union européenne via son entité juridique et financière - l'Entreprise commune EuroHPC (JU), qui regroupe les ressources HPC de l'Union et  dres entités nationales pour acquérir, construire et déployer en Europe les plus puissants supercalculateurs au monde.

Ces nouvelles technologies développées en Europe devraient permettre aux chercheurs européens du monde universitaire et de l’industrie d’accéder aux systèmes HPC avec des performances énergétiques exceptionnelles, contribuant ainsi au leadership scientifique, à la compétitivité industrielle, aux compétences et au savoir-faire de l’Europe.

 


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.