ASML victime de vol d'IP et non d'espionnage

23 avril 2019 //Par A Delapalisse
ASML victime de vol d'IP et non d'espionnage
Le vendeur d’équipements de fabrication de semi-conducteurs pour lithographie EUV ASML Holding NV (Veldhoven, Pays-Bas) a déclaré qu’il n’était pas victime d’espionnage de la part de l’État chinois, mais plutôt de vol d'IP par d’anciens employés. Quand on connait l'importance du marché chinois pour ASML on peut comprendre cette rectification.

Le  vol d'IP ou vol de logiciel de lithographie EUV a eu lieu dans la Silicon Valley il y a quelques années. Il été révélé dans la documentation d'un procès intenté par ASML en novembre 2018 rapportée par le quotidien économique néerlandais Financieele Dagblad (voir : ASML victime de l'espionnage chinois).

XTAL Inc. et sa société mère Dongfang Jingyuan Electronics Ltd. ont été fondées en 2014 par deux anciens employés d'ASML qui ont collaboré avec deux anciens collègues pour voler des informations confidentielles. Financieele Dagblad a également souligné que les six anciens employés impliqués dans le vol portaient des noms chinois et que Dongfang Jingyuan avait également des liens avec le ministère chinois de la Science et de la Technologie.

"L'affirmation selon laquelle nous avons été victimes d'une conspiration nationale est fausse. En réalité, une poignée de nos employés basés à Silicon Valley ont volé ASML. Ils ont violé la loi pour s'enrichir", a déclaré Peter Wennink. , PDG de ASML, dans un communiqué.

ASML a ajouté que les personnes impliquées étaient de différentes nationalités et avaient volé un logiciel d'optimisation des masques dans le but de créer un produit concurrent et de le vendre à un client ASML existant en Corée du Sud. Le financement pour la société XTAL Inc. commercialisant le produit sésultant du  vol d'IP provient de la Corée du Sud et de la Chine, a ajouté ASML.

"Nous rejetons toute suggestion selon laquelle cet événement aurait une quelconque implication pour la conduite de nos affaires en Chine. Certains d'entre eux étaient des ressortissants chinois, mais des ressortissants d'autres pays étaient également impliqués", a déclaré Wennink.

Wennink a ajouté: "Nous sommes encouragés par les récents pourparlers constructifs et les accords entre l'Union européenne et la Chine selon lesquels la Chine intensifiera ses efforts pour respecter et protéger la propriété intellectuelle des entreprises non chinoises, contre le  vol d'IP y compris par des mesures de contrôle efficaces. Nous serons encore plus encouragés lorsque nous les verron se matérialiser dans le droit et la jurisprudence chinois ".

Related links and articles in English:

www.asml.com

News articles:

Book review: ASML's Architects

ASML was hit by Chinese espionage

ASML, IMEC to take EUV lithography to high-NA

ASML warns of product delivery delays after fire at supplier


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.