Analyseur d’émissions véhicules en conditions réelles embarqué et connecté

15 janvier 2021 //Par A.Dieul
Analyseur d’émissions véhicules en conditions réelles embarqué et connecté
IFP Energies Nouvelles (IFPEN), au travers de son Carnot Transports Energie, et Capelec ont mis au point un dispositif connecté innovant, Real-e (Real emissions), de mesure des polluants émis à l’échappement par les véhicules en conditions réelles de circulation. C’est le premier système qui fournit une évaluation aussi rapide, exhaustive et fiable des émissions réelles. Real-e est le résultat de la synergie entre les modèles numériques d’émissions polluantes développés par IFPEN et les compétences en analyse de gaz de la PME.

Afin d’améliorer la qualité de l’air en milieu urbain, le législateur européen impose depuis 2018 la prise en compte des émissions réelles des véhicules (avec des cycles sur route ouverte), notamment au travers de la norme Euro 6d qui fixe des plafonds de polluants en fonction du type de véhicule (diesel ou essence). Dans un marché où les systèmes de mesure des polluants en situation réelle sont peu nombreux, coûteux et complexes d’utilisation, Real-e propose une solution alternative innovante.

Le numérique au service de la mobilité durable

Real-e repose sur une association innovante de mesures physiques des gaz par prélèvements et de modèles numériques mis au point par IFPEN. Il permet ainsi de mesurer les émissions réelles de polluants en fonction des conditions de circulation, du type de conduite ou encore du type d’itinéraire.

Embarquée dans le coffre du véhicule, la mallette connectée Real-e est constituée d’un analyseur de gaz d’échappement (CO, CO2, NOx, PN, NH3), qui prélève les polluants en continu, et d’un dongle OBD qui recueille les paramètres du véhicule. Pendant le roulage, les données sont envoyées sur un cloud où elles sont traitées par des algorithmes de calcul des émissions de polluants - développés par IFPEN pour l’application d’éco-conduite Geco air – et comparées à des mesures de référence.

L’ensemble des données obtenues permet de mieux caractériser les déplacements et d’obtenir une analyse plus fine des émissions du véhicule, par exemple en liant les émissions polluantes au comportement du conducteur ou au profil de la route empruntée.

« Pour mettre au point ce système innovant, nous avons mis à profit notre expertise dans le domaine de la mobilité connectée et nos modèles mathématiques. Ces travaux s’inscrivent dans la volonté d’IFPEN de mettre les technologies du numérique au service d’une meilleure qualité de l’air » a déclaré Gilles Corde, responsable du programme Qualité de l’air à IFPEN.

Un dispositif pour répondre au besoin de surveillance des parcs

Avec


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.