Vers des solutions de navigation par satellite (GNSS) de haute précision

09 mai 2018 // Par Thomas Nigg, Senior Director Product Strategy, Product Center Positioning, u-blox
Afin que la conduite complètement autonome devienne une réalité, plusieurs technologies doivent atteindre leur maturité et être mises en place de concert. L’une d’entre elles consiste en un positionnement de haute précision abordable, évolutif et fiable. Les dernières décennies ont été témoins d’améliorations substantielles de la performance de la technologie du système mondial de solutions de navigation par satellite (GNSS). Au début des années 2000, le délai nécessaire pour l’obtention d’un premier positionnement précis est passé de plusieurs minutes à moins de trente secondes. Dans la deuxième moitié de la décennie, la sensibilité des récepteurs a considérablement progressé, passant de -130 dBm à -167 dBM. Entre 2000 et 2015, le nombre de constellations de satellites de positionnement opérationnelles est passé d’une seule constellation globale (le GPS des États-Unis), à quatre (le GPS, le GLONASS russe, le BeiDou chinois et le Galileo de l’Union Européenne), celles-ci étant complétées par deux systèmes régionaux (le NAVIC indien et le QZSS japonais). Cela a ouvert la voie aux récepteurs GNSS multi-constellation. Les signaux des satellites ont eux aussi été modernisés et le GNSS multi-bandes devrait devenir abordable dès cette année. Ces avancées préparent le terrain pour le prochain enjeu significatif du GNSS: atteindre une précision décimétrique, voire centimétrique.
Company: 
Thomas Nigg, u-blox

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.