Principes de base des combinateurs et des diviseurs de puissance RF

30 décembre 2019 //Par Rich Miron, Applications Engineer at Digi-Key Electronics
Principes de base des combinateurs et des diviseurs de puissance RF
L'augmentation des exigences en matière de connectivité sans fil pour des applications telles que l'Internet des objets (IoT) et l'électronique cellulaire et automobile a pour conséquence l'utilisation de plus en plus fréquente de composants, de sous-systèmes et de signaux RF dans les systèmes. Les concepteurs doivent souvent diriger ces signaux vers plusieurs destinations ou combiner plusieurs signaux. Cependant, la combinaison ou la division de signaux peut s'avérer problématique, car les concepteurs doivent garantir le routage des signaux sans dégradation due à la désadaptation d'impédance ou à la charge, tout en maintenant les exigences de taille et de coût critiques. Le diviseur ou le combinateur de puissance RF répond à ce besoin de diviser ou de combiner des signaux entre plusieurs entrées ou sorties. Ces dispositifs utiles effectuent ces tâches tout en maintenant les impédances de charge correctes pour toutes les sources et en fournissant un isolement. Cet article présente les principes de base de trois types de diviseurs/combinateurs de puissance RF couramment utilisés : résistif, hybride et Wilkinson, à l'aide d'exemples de Susumu, d'Anaren, de MACOM et d'Analog Devices. Il traite de leurs spécifications et de leurs applications communes, permettant aux concepteurs de faire une sélection intelligente de dispositifs, notamment les éléments à prendre en compte pour l'implémentation.
Rich Miron Digi-Key Electronics

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.