Plus de puissance que jamais dans votre capteur miniature

15 mai 2018 // Par John Woodward Directeur Exécutif de la Division Gestion d'énergie chez Maxim Integrated, Inc. Nazzareno (Reno) Rossetti, Ph.D. Ingénieur électronicien chez Maxim Integrated, Inc.
La tendance actuelle qui consiste à créer des usines intelligentes s’appuyant sur l'automatisation et l'échange de données de fabrication (aussi dénommée "Industry 4.0"), va de pair avec les progrès des technologies de capteurs. Alors que les dispositifs et les capteurs IoT (Internet of Things, ou internet des objets) deviennent plus petits et plus complexes, il en va de même pour les régulateurs de tension qu’ils embarquent. Ceux-ci doivent fournir plus de puissance dans un moindre volume, en générant un minimum de chaleur, tout en facilitant la conception pour gagner du temps. Comment y parvenir ? L'industrie électronique parvient toujours à entasser plus de données dans le même espace, d'abord grâce à la loi de Moore sur le silicium, et même au-delà ("More than Moore") grâce à des techniques sophistiquées de conditionnement de circuits intégrés. Ces techniques de conditionnement favorisent l’enveloppe de densité de puissance, en faisant tenir plus de watts sur le même nombre de millimètres carrés. Cet article présente une approche disruptive pour faire progresser la densité de puissance des capteurs industriels, grâce à une nouvelle solution miniaturisée, facile à mettre en œuvre et offrant de hautes performances.
John Woodward, Nazzareno Rossetti, Maxim Integrated,

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.