Comment spécifier le dissipateur thermique optimal pour votre conception

07 août 2019 //Par Aaron Yarnell, Senior Product Manager, CUI Inc
Comment spécifier le dissipateur thermique optimal pour votre conception
Des températures excessives peuvent réduire considérablement la durée de vie des composants électroniques. Il est bien connu que pour chaque augmentation de 10°C de la température de fonctionnement, la durée de vie d’un circuit intégré diminue d’environ 50%. Alors que les densités de puissance des systèmes continuent d'augmenter et que des applications sophistiquées de l'électronique de puissance continuent de proliférer dans des équipements tels que les centres de données, les véhicules électriques, les systèmes d'éclairage, la robotique industrielle et plus encore, la gestion thermique devient un défi de plus en plus critique. Cependant, quand on cherche à refroidir les composants, il est souvent tentant de «surdimensionner l'ingénierie», ce qui aboutit à une solution excessivement volumineuse ou coûteuse, voire les deux. Par exemple, si le dispositif principal de refroidissement doit être un dissipateur thermique, l’idée est de choisir un composant présentant une impédance thermique optimale (conditionnée par des facteurs tels que la taille, la forme et le type de la surface) afin de maintenir le dispositif en dessous de sa température de fonctionnement nominale.
Company: 
Aaron Yarnell CUI Inc

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.