TRIAC haute température

12 septembre 2018 // Par A.Dieul
Littelfuse, Inc. annonce ce jour le lancement de six séries de TRIAC haute température, standard et alternistors pouvant être utilisés comme commutateurs à semi-conducteur dans les appareils et les équipements à courant alternatif jusqu'à 220VRMS.

Disponibles en boîtiers à montage de surface pour des courants nominaux de 4A, 6A et 8A, ces TRIAC sont les premiers du secteur à supporter des températures maximales aussi élevées. Grâce à leur format compact, à leur résistance aux températures élevées et aux différents courants nominaux proposés, ils conviennent parfaitement pour les applications IoT (Internet des Objets) qui nécessitent une empreinte réduite mais n’impliquent pas de courants continus élevés, tels que les sonnettes de porte intelligentes, les thermostats, les ventilateurs et éclairages de plafond, les verrous de porte, etc.

Les composants sensibles garantissent le contrôle d’un faible courant de gâchette dans les quadrants I et IV, ce qui permet de les interfacer avec les circuits de commande numérique. Les composants standard fonctionnent normalement dans les quadrants I et III et sont déclenchés à partir de la ligne CA. Les composants de type alternistor fonctionnent uniquement dans les quadrants I, II et III, sont déclenchés à partir de la ligne CA et sont utilisés dans les circuits nécessitant une capacité dv/dt élevée. Grâce à leur température de jonction maximale de 150 °C, ces composants aident les concepteurs de circuits à surmonter les problèmes de gestion thermique dus à l'absence ou à la limitation de dissipation thermique en leur fournissant une marge de conception thermique plus large. Leur bonne résistance aux surtensions simplifie la gestion des courants d'appel à froid dans les applications de commande de moteur et de chauffage. ​« L'association d’une conception robuste à fixation par clip et d'une température de jonction maximale en fonctionnement offre la protection contre les surtensions nécessaire pour résister aux surcharges de courte durée », explique Koichiro Yoshimoto, responsable du développement commercial de la division Semiconductor de Littelfuse. « En proposant différents courants nominaux dans des boîtiers compacts à montage de surface, ces composants permettent aux concepteurs de réduire la taille des circuits pour les applications basse tension telles que les éclairages LED, les entraînements d’électrovanne


s

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.