Thales rejoint la fondation RISC-V pour participer à la sécurisation des microprocesseurs Open Source

27 novembre 2018 // Par D.Cardon
En devenant membre de la fondation RISC-V, Thales affirme sa volonté de faire avancer l'adoption et la mise en œuvre des architectures matérielles libres et ouvertes basées sur des processeurs RISC-V.

C’est aussi pour Thales le moyen de s'ouvrir la porte de la conception de microprocesseur dont il a besoin, en y intégrant la sécurité indispensable à ses équipements. L’enjeu est important puisque l’open source dans le domaine du matériel s’inspire de la philosophie et du succès qu’a connu Linux dans le monde du logiciel.

RISC-V s’est distingué ces dernières années dans l’amélioration de la sécurité des microprocesseurs contre les cyber-menaces, ce qui ne pouvait pas laisser Thales indifférent. Le Groupe collaborera donc avec les communautés Open Source pour concevoir des microprocesseurs compatibles avec les exigences des futurs systèmes critiques: IdO, systèmes embarqués et apprentissage automatique.

En combinant une approche ouverte du matériel et du logiciel, Thales et la communauté RISC-V ouvrent des perspectives dans la conception des systèmes de missions critiques présents dans tous les domaines, notamment l’aéronautique, le spatial, l’automobile, le  ferroviaire, la sécurité et la défense.

Pour Marko Erman, directeur technique de Thales « L’Open source ne peut vivre que grâce aux communautés qui s’y impliquent. Thales s'y investit avec le souhait de fédérer les industriels et les académiques  pour concevoir des microprocesseurs sûrs et sécurisés. » 

https://www.thalesgroup.com/fr

Autres articles 

Thales et Microsoft, partenaires pour un cloud hypersécurisé

Thales et Siemens Mobility, ensemble sur les 3 lignes de métro du Grand Paris Express


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.