Micron touché par un embargo chinois sur ses DRAM

11 juillet 2018 // Par A Delapalisse
Dans le cadre d'une action en justice intentée par une fonderie taïwanaise United Microelectronics Corp., un tribunal chinois vient d'interdir à Micron Technology Inc. de vendre 26 types de mémoires DRAM et NAND dans le pays, y compris certains disques à semi-conducteurs et clés USB.

L'interdiction est préliminaire et pourrait être annulée à mesure que l'affaire suit son cours.

UMC (Hsinchu, Taiwan) a porté l'affaire en justice à Fuzhou, en Chine, en janvier 2018, alléguant que Micron enfreignait les brevets UMC dans trois applications de mémoire liées à la norme d'interface DDR4.

Le Tribunal populaire intermédiaire de Fuzhou a émis une injonction préliminaire contre Micron Semiconductor (Xi'an) Co., Ltd. et Micron Semiconductor (Shanghai) Co., Ltd. interdisant à Micron de commercialiser et de vendre 26 types de composants DRAM et NAND.

Micron a publié une déclaration reconnaissant l'interdiction disant que l'interdiction s'appliquerait à certains modules DRAM Crucial et Ballistix et disques SSD. Micron a ajouté que l'interdiction aurait un impact d'environ 1% sur ses ventes du quatrième trimestre. Micron a déclaré qu'il se conformera à la décision tout en demandant au tribunal de Fuzhou de reconsidérer ou de suspendre sa décision.

Micron a également affirmé que l'affaire Fuzhou a été déposée "en représailles" pour une action civile intentée par Micron contre UMC et Fujian Jinhua Integrated Circuit Co. (Jinhua) devant le tribunal du district nord de la Californie pour le détournement de secrets commerciaux de Micron.

"Le tribunal de Fuzhou a rendu cette décision préliminaire avant même de permettre à Micron de présenter sa défense", a déclaré Joel Poppen, vice-président des affaires juridiques, avocat général et secrétaire général de Micron Technology, dans un communiqué.

Dans le contexte de ce différend, les autorités chinoises réclament des baisses de prix pour les produits DRAM des principaux fournisseurs Micron, Samsung et SK Hynix, tandis que les entreprises chinoises tentent de créer des usines de fabrication de plaquettes pour leur permettre de fabriquer des chips mémoires le continent chinois.

A lire également:

L'UE attaque la Chine à l'OMC sur le transfert de technologie

Samsung, champion 2017 des fabricants de puces

ARM produit des chips plastique Neural Networks

Le Président Trump annule la décision sur ZTE par un simple tweet

 


s

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.