Les batteries Li-ion fiabilisent les alimentations de secours

06 février 2018 // Par D.Cardon
Le coût d'une coupure de courant pour des centres de données peut s'avérer colossal. Les technologies de pointe sont désormais incontournables pour protéger les investissements des entreprises.

En mai 2017, la cause de la panne de courant chez British Airways était sans doute le cadet des soucis des 75 000 passagers cloués au sol aux quatre coins du monde. Pour la compagnie, identifier la source de cette défaillance ayant entraîné l'annulation de 726 vols et une perte de plus de 90 millions d'euros, avec un effet désastreux sur son image de marque auprès de ses clients et investisseurs, était une priorité absolue. L'un des centres de données du transporteur était en cause.

En août 2016, l'américain Delta Airlines avait été confronté à une coupure de courant dont la résolution prit trois jours, entraînant l'annulation de 2 300 vols et une facture de plus de 125 millions d'euros. En septembre 2016, une défaillance du data center londonien de Global Switch 2 (GS2) a duré moins d'une seconde, mais ce fut suffisant pour mettre hors ligne un client pendant 48 heures.

Qu'ils traitent des informations client, fassent tourner des sites d'e-commerce ou permettent à des salariés d'accéder au cloud, les centres de données sont devenus des organes vitaux pour l'entreprise d'aujourd'hui. Chaque fonction ou presque du monde numérique repose sur leurs épaules.

Le coût du temps d'indisponibilité est estimé à 7 500 € par minute et, dans le cas de GS2, une coupure d'une fraction de seconde peut entraîner une interruption d'activité qui se compte en jours.

L’efficacité énergétique et la fiabilité, autres défis majeurs

Les centres de données sont énergivores. On estime qu'ils consomment quelque 500 térawatts heure (TWh) par an dans le monde, soit un peu plus que la consommation annuelle d'électricité d'un pays comme le Royaume-Uni, et qu'ils produisent environ 2 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit à peu près autant que l'industrie du transport aérien. La plupart de cette énergie ne sert à refroidirles serveurs et les systèmes d'alimentation.

Ce constat posé, on mesure mieux l'importance d'un système de secours fiable et efficient pour réduire les risques de coupure et optimiser la consommation d'énergie. Les pannes de courant restent inévitables, mais une ASI bien conçue garantit un fonctionnement continu en prélevant l'électricité sur une batterie le temps que le générateur de secours prenne le relais.