Le projet de Facebook de stations de bases sur drones s'écrase

02 juillet 2018 // Par A Delapalisse
Facebook a annulé son projet de drones à haute altitude Aquila pour la connexion internet qui était développé en Angleterre

Le projet, basé dans le Somerset, visait à fournir des stations de base Internet qui pourraient rester dans les airs pendant des semaines à une altitude de 18000 M. Cependant, les besoins en puissance de 2 kW et la technologie de communication par laser destinée à relier les drones dans le ciel avec les installations au sol étaient deux défis extrèmement complexes.

"Le seul spectre disponible pour ces plates-formes n'était pas adapté au haut débit en raison de limitations techniques et géographiques", a déclaré Yael Maguire, directeur de l'ingénierie chez Facebook. "Nous avons réalisé des progrès importants sur certaines des autres parties clés du système - y compris l'obtention de nouveaux records dans l'utilisation de la technologie des ondes millimétriques dans la communication air-sol et point-à-point. Et puis, nous avons plus que doublé notre propre record avec une connectivité de 40 Gbps simultanément dans les deux sens depuis un emplacement au sol vers un avion Cessna à plus de 7 kilomètres. "

"Compte tenu de ces développements, nous avons décidé de ne plus concevoir ou construire notre propre avion et de fermer notre site de Bridgwater dans le Somerset", a-t-il dit. Environ 16 personnes travaillent là et ont réqlisé le premier vol du système en 2016. "A l'avenir, nous continuerons à travailler avec des partenaires comme Airbus sur la connectivité en général, et sur les autres technologies nécessaires pour faire fonctionner ce système, comme les ordinateurs de contrôle de vol et les batteries haute densité."

à suivre: Facebook collabore avec Airbus


s

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.