La troisième grappe de dix satellites prête à être testée en orbite pour pouvoir rejoindre la constellation Iridium Next

11 octobre 2017 // Par D. Cardon
La constellation  Iridium Next offrira  une connectivité mondiale grâce à 66 satellites interconnectés et exploités depuis une altitude de 780 km, complétés par 9 satellites de rechange placés en orbite de parking et six satellites additionnels stockés au sol. Ce réseau mondial fournit ainsi une capacité inégalée pour des communications en mouvement (personnes, véhicules, avions, bateaux), fonctionnant sur une couverture mondiale globale intégrant les océans.   

La troisième grappe de satellites Iridium NEXT construits par Thales Alenia Space ont été lancés avec succès depuis la base militaire de Vandenberg en Californie. Après la mise en service des vingt premiers satellites lancés en janvier et juin, treize d’entre eux sont aujourd’hui interconnectés et fonctionnent en totale compatibilité avec la constellation initiale Block One, et sept sont en cours de manœuvre sur un plan adjacent. Ce lancement marque aujourd’hui une nouvelle étape dans l'aventure Iridium NEXT.

Thales Alenia Space est maître d’œuvre du programme Iridium NEXT, en charge de l’ingénierie, de l’intégration, des opérations et de la validation en orbite des 81 satellites et du système. Ces 20 premiers satellites ont permis de démontrer la parfaite compatibilité du système Iridium NEXT avec le système existant. Les satellites sont intégrés en série sur le site d’Orbital ATK, sous-traitant de Thales Alenia Space en Arizona, supervisés par les équipes de Thales Alenia Space spécialement délocalisées. Les opérations de mise à poste et les tests en orbite des satellites sont réalisées par les équipes de Thales Alenia Space depuis le centre de contrôle de Leesburg en Virginie.

Thales Alenia