Intel retarde à nouveau le passage au 10 nm

13 mai 2018 // Par A Delapalisse
Les affaires d'Intel tirent sur tous les cylindres mais la loi de Moore a des ratés. La société, qui a récemment annoncé un chiffre d'affaires Q1 de 1 milliard de dollars supérieur aux estimations de Wall Street, a décidé de réinitialiser le timing de son nœud de processus de prochaine génération à 10 nanomètres. Intel a déclaré que la production en volume serait repoussé de la seconde moitié de 2018 à 2019.

"Nous expédions en faible volume et les rendements s'améliorent, même si le rythme d'amélioration est plus lent que prévu", a déclaré Brian Krzanich, directeur général d'Intel, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes financiers. "Nous comprenons où sont les problèmes de rendement et nous avons défini les améliorations nécessaires, mais cela prendra du temps à mettre en œuvre."
 

Intel est devenu le plus grand fabricant mondial de processeurs en suivant les principes de la loi de Moore, qui stipule que le nombre de transistors pouvant être placés sur une seule puce de silicium double environ tous les deux ans. Mais la société a pris du retard par rapport au rythme prescrit avec chaque nouvelle génération de puces séparées d'environ trois ans (au lieu de deux).
(Image reproduite avec l'aimable autorisation d'Intel)

 

 



 

Les problèmes à 10nm sont le dernier revers pour la société basée à Santa Clara, en Californie, qui a longtemps utilisé les prouesses de fabrication pour rester en tête devant des rivaux comme Taiwan Semiconductor Manufacturing Corporation. Intel avait annoncé qu'il livrerait le processus 10nm au premier semestre 2016, mais ne cesse de repousser la date d'échéance.Sous la pression des clients et des investisseurs, Intel a également été contraint de mettre à jour son modèle de développement de tic-tac. Depuis près d'une décennie, il a accompagné chaque nouvelle technologie de processus d'une nouvelle architecture de processeur, qui se traduit par un «+» dans le nom du nœud. Mais en 2016, Intel a ajouté une nouvelle étape au modèle, dans lequel il optimise l'architecture.

Actuellement, Intel fabrique des puces basées sur la technologie 14nm +. Mais dans la seconde moitié de l'année, la société prévoit de lancer deux nouvelles lignes de puces probablement basées sur la technologie 14nm ++. Les gammes de produits sont Whiskey Lake pour les ordinateurs personnels et Cascade Lake pour les centres de données. Cette technologie fournira 70% de performance en plus que le processus original 14nm.

à suivre:


Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.