Résoudre les défis CEM courants en respectant des contraintes de temps, d’encombrement et de coût

05 décembre 2017 // Par Derick Stevens, Directeur FAE Europe, KEMET Corporation Claes NenDerick Stevens, Directeur FAE Europe, KEMET Corporation et Claes Nender, Responsable R&D Activité Electronique, Film et Electrolythique, KEMET Electronics AB
Comprendre les réglementations CEM nécessite des connaissances spécialisées et les OEM peuvent avoir des difficultés à identifier les problèmes de conformité de nouveaux produits ; et encore plus les résoudre, lorsque le temps et le budget sont limités. Savoir utiliser des filtres, des écrans de protection ou des étrangleurs, facilite la recherche d'une solution rapide et rentable. Les réglementations CEM (compatibilité électromagnétique) visent à s'assurer que la multitude d'équipements électroniques et électriques utilisés dans les logements ou les lieux de travail, et de plus en plus dans les villes intelligentes, dans les infrastructures de transport ou dans les véhicules connectés, peuvent coexister lorsqu’on les utilise à proximité les uns des autres. Cette coexistence est essentielle pour que les systèmes fonctionnent sans perturber les autres équipements, ni être eux-mêmes affectés par les interférences extérieures. Le but ultime, bien sûr, est d'éviter que les effets électromagnétiques ne soient à l’origine de défaillances d’équipements ou de processus. Les conséquences de telles défaillances peuvent aller depuis des inconvénients mineurs comme la non-réception d'un message provenant d’un réseau social ou le mauvais enregistrement d’un nombre de pas, jusqu’à des choses beaucoup plus graves où des vies peuvent être en jeu, comme le dysfonctionnement d’un dispositif médical tel qu’un pacemaker, ou d’un système de sécurité comme les freins d’un véhicule ou un dispositif de signalisation ferroviaire.
Company: 
Derick Stevens,KEMET Electronics,Claes Nender,