Refroidissement avancé et technologie de semiconducteurs efficaces forment une combinaison gagnante

29 juin 2018 // Par Dongsup Eom, Ingénieur Applications, et Dennis Kim, Ingénieur Applications, ON Semiconductor
Les concepteurs de circuits de puissance sont souvent confrontés à des situations conflictuelles et à des défis quasi-insolubles. Alors que les concepteurs rajoutent des caractéristiques et des fonctionnalités aux nouvelles générations de produits, les systèmes ont besoin de plus de puissance, mais disposent de moins d'espace pour la générer. S'il existe plusieurs techniques pour gérer l’échauffement, le refroidissement par air pulsé s’avère souvent peu fiable et il attire une poussière qui peut entraîner des défaillances prématurées. Le refroidissement passif à l'aide de radiateurs est fiable, mais nécessite de l'espace et ajoute un poids qui n'est souvent pas acceptable dans les appareils modernes à vocation portable. Par conséquent, résoudre le défi thermique constitue souvent un challenge majeur pour les nouveaux projets. La meilleure approche de gestion thermique ne consiste pas tant à traiter la chaleur générée, qu’à trouver des approches efficaces pour éviter en premier lieu que la chaleur ne soit générée. Le choix de la bonne topologie et, plus important encore, des bons composants de commutation, est essentiel pour y parvenir, même si tous les circuits de puissance génèrent de la chaleur, quel que soit leur rendement.
Dongsup Eom, Dennis Kim, ON Semiconductor

Vous êtes certain ?

Si vous désactivez les cookies, vous ne pouvez plus naviguer sur le site.

Vous allez être rediriger vers Google.