L'importance du contrôle des produits pour les startups

28 juin 2017 // Par Cliff Ortmeyer, Global Head of Solutions Development, Premier Farnell
La Silicon Valley est connue pour la rapidité et la fréquence des échecs qui s'y opèrent. L'Europe, quant à elle, a choisi une approche plus positive. Tech City News revenait, en effet, sur le tout dernier rapport Eurostat qui établissait à 83 % environ le taux de survie à un an des entreprises européennes. Même là, de nombreuses initiatives peuvent être adoptées pour augmenter les chances de réussite des nouvelles entreprises. De nombreuses startups doivent leur échec au fait qu'elles ignorent les questions commerciales fondamentales et essayent de développer leurs activités ou de lancer leurs produits trop rapidement. Les investisseurs, les parties prenantes et les ingénieurs concepteurs veulent tous une croissance rapide qui leur apporterait la preuve de la pertinence de leur projet, mais il y a un équilibre à trouver. La limitation des dépenses destinées à assurer une mise sur le marché plus rapide peut aboutir à un produit peu fiable et avoir ainsi des conséquences financières désastreuses sur les sociétés de plus grande envergure, qui doivent investir des sommes d'argent considérables pour refaire leur réputation (comme dans le cas récent des téléphones qui prenaient feu). Les startups, quant à elles, ne survivent que très rarement à de tels événements. Dans les startups, les concepteurs de produits ont donc besoin d'une certaine assistance pour évoluer au fil du processus difficile, mais néanmoins exaltant, de la concrétisation de leurs idées, tout particulièrement afin de garantir la réalisation de tests à la fois minutieux et adéquats. Quel que soit le processus de conception, une approche itérative avec des tests réguliers constitue la méthode la plus raisonnable pour faire avancer la conception d'un produit.
Company: 
Cliff Ortmeyer, Premier Farnell