Drivers répondant aux défis que pose la compatibilité avec les gradateurs, pour l’éclairage à LED

18 décembre 2017 // Par Frazier Pruett, Ingénieur Applications, ON Semiconductor
Les ampoules LED de remplacement sont désormais solidement implantées sur le marché mondial de l'éclairage, et des options d'éclairage à semiconducteurs sont disponibles pour tous les luminaires et tous les formats d'éclairage ménager. La performance des ampoules LED a toujours été excellente depuis leur introduction, et ces ampoules ont résolu quasiment tous les problèmes liés aux ampoules CFL (Compact Fluorescent, ou fluorescentes compactes) courantes, depuis le retard d’allumage, jusqu’à la sensibilité à la température. À l'exception de certains modèles spéciaux, les ampoules CFL ne sont pas compatibles avec les gradateurs. Pendant ce temps, la majorité des ampoules LED sont dans une certaine mesure revendiquées par les fabricants comme étant compatibles avec les gradateurs. Aux États-Unis, la CEC (California Energy Commission, ou Commission de l’énergie de Californie) s'efforce de faire de la compatibilité des gradateurs une caractéristique standard des ampoules LED pour le marché californien. La compatibilité des gradateurs est le plus grand défi auquel est confronté le concepteur de drivers de LED. Les exigences opérationnelles avec ou sans gradateur connecté sont difficiles à satisfaire avec une même conception. Une bonne compatibilité avec les gradateurs ne se limite pas à un facteur de puissance élevé, ni à un faible THD. La conception optimale exige des profils multiples en fonction de l'état opérationnel, et suffisamment d'intelligence pour reconnaître les différents états opérationnels. Les fabricants de semiconducteurs lancent de nouveaux drivers de LED pour répondre aux défis de la compatibilité avec les gradateurs.
Frazier Pruett, ON Semiconductor