Diminuer la consommation et le câblage des capteurs de données relatives à l’environnement

21 novembre 2017 // Par Alain Dieul
Recueillir les données relatives à un environnement peut s’avérer utile pour comprendre les changements introduits dans l’environnement par les algorithmes d’immotique et pour réunir davantage de données sur la sécurité de la structure. L’un des problèmes liés à l’ajout de capteurs dans un bâtiment est l’effort de câblage considérable nécessaire pour alimenter ces appareils et communiquer avec eux. À l’ère de l’Internet des objets, les appareils connectés dotés de capteurs sans fil constituent une réponse au problème du câblage. Celui de la durée de vie des batteries a été abordé dans un billet précédent, « Accroître la durée de vie des batteries des appareils connectés ». Toutefois, certaines applications demeurent filaires, notamment deux que je souhaite évoquer aujourd’hui : les capteurs de lumière ambiante et les capteurs de surveillance des portes et fenêtres. Il est possible de rendre sans fil ces applications habituellement filaires, et l’opération est moins compliquée qu’il n’y paraît.
Texas Instruments